SEYMINHOL Septentrion's Walk     Brennus
Oyé, oyé, la bonne surprise de ce mois de juin nous vient de France et elle s'appelle Septentrion's Walk. La musique de Seyminhol évolue dans un registre heavy mélodique avec une approche symphonique grâce à l'utilisation des claviers, des chœurs et des instruments acoustiques (flûte, cornemuse, violon). Deuxième volet d'une saga épique basée sur l'histoire Scandinave du 9 ème siècle, cet opus nous transporte dans un univers épique. Moi-même étant grand amateur d'albums conceptuels, je ne peux que saluer l'initiative qui a certainement occupée de nombreuses journées de recherches historiques et d'adaptation. Seyminhol met un point d'honneur à multiplier les ambiances musicales faisant de Septentrion's Walk le parfait background pour un film historique. L'auditeur voyage, se retrouvant tour à tour sur un drakkar (Return of the long snake) ou dans une taverne genre Donjon de Naheulbeuk (Veizla ok Orykkja) utilisant des dialectes obscurs avec certain passages narrés et des dialogues ou apparaissent pléthore de personnages. Il y a également des thèmes qui reviennent tels des leitmotivs wagnérien. Comme je le disais, la musique est heavy, lorgnant souvent vers Nightwish ou encore vers Dream Theater (dans leurs passages les plus péchus). A noter l'exceptionnelle ballade Breath of fate en duo avec Deborah Hofer – une des plus belle chanson que j'ai entendu depuis des années – qui justifie à elle seule l'achat du disque. Maintenant, il y a sur Septentrion's Walk de nombreux point perfectibles si Seyminhol veut passer un palier supplémentaire. Les « chœurs classiques » sur A Furore Normannorum frisent avec la justesse et ça accroche parfois aussi chez Kevin, le chanteur, même si il délivre ici une très belle performance. Sa voix m'a vraiment fait penser à David Surkamp qui officiait dans Pavlov's Dog, notamment par son étonnant vibrato. L'ensemble de la musique manque parfois de précision notamment dans les passages plus hardus et autres mises en place dû au jeu du batteur qui semble peiner parfois sur certaines parties. Le son de basse ne met vraiment pas Christophe en valeur tant il manque de présence et de rondeur. J'ai également trouvé certain sons de clavier un peu « cheap », créant un contraste frappant avec les instruments acoustiques présents. Et enfin, point le plus important, Seyminhol se doit de trouver un guitariste permanent [les guitares sont assurées par le claviériste Nicolas]. Mais attention quand je dis guitariste, c'est genre LE guitariste qui emmènera le groupe vers les sphères du succès. Attention toutefois, ces petits points ne remettent pas en question la qualité de l'album qui reste un excellent disque à posséder d'urgence pour ceux qui soutiennent le métal Français.

Le site:http://www.seyminhol.com/


Malmir
HAREM SCAREM    Overload      frontiers record
Ah le hard FM; ce style de music a surtout sévi dans les années 80 avec des monstres comme Saga, Magnum, Def Leppard, Aldo Nova et bien d'autres; Harem Scarem perpétue depuis plus de 15 ans ce style musical, et avec quelle maestria! Originaire du canada, ce groupe a sorti son premier CD « harem scarem » en 93 ; 12 ans et 9 albums plus tard arrive « overload » ; un album racé, avec des titres tantôt heavy, tantôt cool, mais jamais lassant. La voix de Harry Hess fait merveille ; quelle puissance ! Le guitariste Pete Lesperance nous gratifie de superbes solos incisifs, le tout soutenu par une rythmique d'enfer (Barry Donaghy à la basse et Creighton Doane aux drums). En écoutant cet album, vous pourrez vérifier que les plus beaux slows sont interprétés par des groupes de hard ; Harem Scarem confirme mon opinion sur les groupes canadiens : un son unique et un sens extraordinaire de la mélodie ; yeah !

Le site : http://www.haremscarem.net

Frebbbb
VELCRA     between force and fate      Drakkar/Bmg
Envie de neuf ? Besoin d'un album qui dépouille ( expression empruntée à Lulaby ) ? Ben voilà, ne cherchez plus c'est là, c'est trouvé. Le nom du groupe est Velcra, celui ci vient de Finlande et il va vous scotcher (wah ha ha). Je n'ai rien entendu d'aussi innovateur depuis un bon moment. Pour obtenir un résultat aussi probant le groupe a experimenté toutes les ressources du studio disponibles. On ne peut que s'en réjouir car, dès les premières notes, des enceintes se dégage un p-t--n de son ( j'lai pas dit ! ). Il faut vous dire que la pièce maitresse de l' édifice Velcra n'est autre qu'une femme. Oui, une chanteuse à la voix explosive qui s'impose comme un Zakk de la Rocha de chez Ratm. Je vous vois vous dire "encore une braillarde!"  et bien non Jessi (c'est son prénom) posséde bien plus d'une corde à son arc vocal. Certes des tires comme "war is peace", "water is getting high", "our will against their will" et une bonne brochette d'autres décapitent d'emblée par leur force et leur agressivité, leur détermination à tout dévaster, le chant y est donc logiquement puissant pour appuyer des textes revendicateurs. Cependant le chant se fait bien plus doux, tout aussi concluant, sur des superbes titres à la limite du trip hop, la chanson "the bong song" est envoutante, j'adore également les choeurs sur "I can't tell the sun from the moon", ils auraient pu figurer dans les contines chantées dans la série culte des Freddy. Mais ce qui enfonce le clou encore un peu plus loin dans le crâne de l'auditoire c'est la fantastique alliance d'éléments electro-indus, parfois décalés, au son métalique des guitares. C'est donc avec un second album au beat martial surpuissant que Velcra vient jusqu'à nous, un album qui donne une pêche réelle, un bien être communicatif. Un des meilleurs depuis ce début d'année, sinon le meilleur ! A écouter en boucle !!!!

Le site : http://www.velcra.com

Ess
KILLER   Immortal      Mausoleum
25 ans d'existence et 6 ème album du groupe, Immortal a donc la lourde tâche de marquer le coup. KILLER est connu pour faire du heavy metal assez classique (du moins dans le contexte musical actuel) et pour cet album, il ne faudra pas s'attendre à une révolution. Le groupe reste concentré sur ce qu'il sait faire. On notera cependant quelques incursions plus hard rock, voir même quelques touches de clavier « Fmisantes » par-ci par-là, histoire de varier un peu les plaisirs. A l'image du reste, la production de bonne facture sonne tout de même clairement daté comparativement à ce qui sort de nos jours. On se croirait repartit dans les années 80. Ne serait-il pas temps de tourner la page et de tenter l'aventure dans le présent ? Dommage, car cet album possède certainement les qualités qui auraient permis au groupe de se refaire une place dans le heavy à l'allemande. Le visuel du cd est cohérant avec son contenu musical, très 80's avec des photos que les djeunzs qualifieraient sans complexes de ringardes aujourd'hui. Un disque de qualité que je ne peux que conseiller aux nostalgiques. Dommage, 20 ans plus tôt ça aurait sans doute cartonné.

Le site: http://www.mausoleum-records.com

V.

HARDENED BASTARD    Bellicose Sound    Auto production
Fans de Exciter, Motorhead ou Iron Maiden, réjouissez vous car voici la monstrueuse (ndlr : je pourrais trouver plein d'autres termes positifs) première maquette du nouveau projet musical de l'ex-batteur du groupe de heavy metal  Scavengours  (Ndlr : qui doit sortir un album prochainement) , mister Gaël Nourry. Celui ci possède une super voix ainsi qu'une excellente maîtrise de la guitare et de la composition, ces riffs donnent envie de tapoter du pied. C'est donc 35 minutes de heavy metal 100 % 80's qui sont proposées ici. On commence donc par un morceau bien heavy et couillu « Wingless Birds » qui aurait pu figurer sans problème sur les albums « Heavy metal maniac » ou « Long live the loud » des canadiens d'Exciter. S'en suit le magnifique « Belicose mind » et son solo qui est un parfait hommage à la bande de Lemmy. Le morceau « Contamination » qui est dans l'ensemble le plus calme du lot, vous proposera une légère accalmie avant de repartir de plus belle avec les brûlots 100 % heavy que sont « Betray the child » et « Black priest ». Malgré une pochette assez banale et un logo qui pourrait être améliorer, nous avons là une des meilleures maquettes jamais sortie par un groupe en France, il est assez rare qu'un combo atteigne un tel niveau lors de son premier essai qu'il faut le souligner. Surtout si hardened Bastards passe en live prêt de chez vous ne les ratez car c'est aussi excellent que sur cd et même encore meilleur. Un groupe à soutenir d'urgence par un contrat discographique.

Le site: http://www.hardenedbastards.com

Sniper .