SHANE COUGH     Intraveineuse     Enrage/Night And Day
Deuxième album des français de Shane Cough marqué par une progression nette par rapport à leur premier opus «Delight In Disorder» (sorti en 2000). Il aura fallut en effet pas moins de cinq années pour que le quartet aux sonorités particulières mûrisse enfin… Et le résultat est plus qu'alléchant. Alors que des éléments Electro-Rock côtoient des guitares presque Metal, le coté Punk laisse la place de temps à autre à une Pop de qualité. A l'écoute de ces treize titres, on pense à Nine Inch Nails (certaines des mélodies présentes sur cet album confirmeront ce constat), The Young Gods, Rammstein (pour le Tanz-Metal), Punish Yourself ou encore LTNO… Le chant de Marianne est toujours étonnant et captivant, et certaines ressemblances au niveau des cordes vocales avec la talentueuse PJ Harvey sont parfois trompeuses ! Certains refrains sont entêtants et la musique dans sa globalité en devient même dansante. La dynamique est évolutive au sein même des morceaux et il y a eu ici un réel travail au niveau des arrangements. Quant au son, le combo a fait appel au sieur Adam Kviman, responsable de certains enregistrements de groupes de qualité tels que Clawfinger ou encore The Backyard Babies… De quoi vous asservir très rapidement.

Le site : http://www.shanecough.com

Ph.

DAYSEND  severance  Locomotive music
Tout droit sorti d'Australie, je ne pouvais que m'attarder sur Daysend. En effet, ayant assuré des dates avec Strapping Young Lad (..hey U know !!), ce groupe méritait que je m'y intéresse. Et bien m'en a pris de jeter mon oreille sur cette galette qui contient 11 morceaux de feu. « Born is the enemy” et “Ignorance Of Bliss” ouvrent l'album, ç'est violent sans perdre de vue le coté mélodique. Et ça bastonne sévère quand même, le chanteur Simon Calabrese sait alterner les parties clairs et les hurlements de furieux (Ignorance Of Bliss ). Je sais pas comment le batteur finit les concerts…mais il n'arrête pas, de la double de folie, des roulements hallucinants, une frappe de sourd. Et la musique est excellente, les guitares sont merveilleuses (Prism Of You, où la guitare et la voix se marient à merveille) des riffs à n'en plus finir, des interventions en solo efficaces et très sobres ( The Blood of Angel..) J'imagine qu'en concert, tu dois sauter partout et te transformer en kangourou (Je pouvais pas ne pas la faire celle la ..) Un album qui séduit, souvent violent, des fois planant « Countdown »(Ma préféré !), mélodiqueà souhait. Daysend nous livre la une très bonne galette, un groupe à suivre , un nom à retenir !

Le site: http://www.daysend.com.au/


Crazzy

ANTHEMON    Dystopia   thundering records
Les Parisiens d'ANTHEMON nous reviennent avec cette fois-ci un chant masculin ( Loïc Malassagne) tout en profondeur. Harmonie et coté plaintif à souhait pour chaque titre avec de fabuleuses mélodies vocales très bien arrangées avec des chœurs tout autant travaillés. Tantôt gothique et même presque new wave, le chant peut entre comparé à un Kemet mais avec la puissance en plus presque Type o negative sur l'aspect doom des structures vocales. Les ambiances sont omiprésentes sur cet album qui peut se laisser écouter tendrement au coin d'un feu. La tendance musicale est assez Opeth , My Dying Bride … Les riffs de guitares ne sont pas enrichies de superbes solos mais rajoute une touche de mélancolie et correspondent bien à l'esprit du groupe. Le son et la technique de la batterie sont très bien restitués sur cet album. Chaque chanson est propre a elle-même, même si l'enchaînement des titres se fait de manière rapide comme si le morceau suivant était composé pour être la suite logique du précédent. Conceptuel je ne sais pas ? mais cet album est une valeur sur de cette tendance dark, gothique atmosphérique. Exit la voix féminine et c'est tant mieux pour ce groupe à forte personnalité musicale.

Le Site : http://www.anthemon.com

Claude Dutang

CRUCIFIED BARBARA    in distortion we trust      Bad reputation
"La femme est l'avenir de l'homme", c'est ce que dit la chansonnette non? Espérons le car dans certains pays où l' interpretation délirante de la religion avilit sa condition elle est le seul espoir de renouveau social. Mais je m'égare non? Revenons donc à ce qui nous intéresse ici; la musique. Souvenons nous les groupes féminins ayant égayé par leur existence le milieu du métal; Rock goddess, Girlschool, Vixen, Joan Jett un peu, Drain... Pour sur, le décompte ne tiendrait pas forcément sur plus de dix doigts. Bien sûr Doro, la chanteuse de Arch enemy, Candice d'Eths et quelques autres au poste de chanteuse sont bien présentes sur le devant de la scène mais le nombre de combos 100% féminin est plus que réduit. Les suédoises de Crucified Barbara apparaissent comme un espoir cinglant pour la gente féminine rock 'n roll. Elles sont quatre: 3 blondes et une brune, boivent de la bière, scandent des gros mots dans leurs chansons et jouent un hard rock gras ! Distillant une musique à la lisière de plusieurs styles habilement mélangés tels le heavy, le grunge, le hard à la motorhead, ces quatres filles déménagent sévère et sont hargneuses, incisives. Bref le feeling est au rendez vous et le combo ne dissimule pas derrière sa féminitude attirante une quelconque déficience musicale technique . Même si le chant lead aurait mérité d'être plus varié, ce premier album est un précieux atout et une belle première pierre posée sur les fondations d'une carrière à suivre de près.

Ess