MANIGANCE mémoires...live     Replica
A l'écoute des premières notes du « live », ça donne envie d'y retourner. C'est trop bon, Manigance joue avec son cur. Les morceaux joués sont issus pour la plupart du dernier album du groupe « d'un autre sang » et ce n'est rien de dire qu'ils passent bien. « Mourir en héros », « mémoires », « D'un autre sang », des titres superbement interprétés, les deux guitaristes Bruno Ramos et François Merle s'en donnent à cur joie, des solis impeccables, remplis de feeling et de haute volée, des riffs bien heavy soutenu par une section Basse / batterie de feu, le tout avec les claviers discrets mais bien présents de Florent Taillandier. Quant au chant, il est excellent, Didier Delseaux a cette voix tellement agréable à entendre, remplie d'émotions sur « La mort dans l'âme », haut perchée sur « Mémoires ». Un album qui réjouira les fans, dont Ultrarock fait définitivement partie, des morceaux tous aussi agréables les uns que les autres, 14 chansons pour un total de 67'40ça passe trop vite.

Le site: http://www.manigance.net

Crazzy

MUTILATION   Conflict inside   Adipocere
Ce groupe polonais est a fond le death bien lourd comme on l'aime chez Death (periode 1987- 1990), Six feet under, Obituary et surtout les anglais de Bolt thrower. « Revolt in myself » ou « Rise for victory » semblent tout droit sorties des sessions de l'album « For victory». Mutilation défend de fort belle manière la cause du death metal old school! Je remercie de tout cur les quatre membres de ce combo, ça change un peu de cette nouvelle vague qui veut aller plus vite que la lumière ou alors de l'école polonaise des Vader et consorts. Le non du groupe est un parfait hommage au grand chuck schuldiner et le groupe y va de sa petite reprise du morceau du même non qu'on trouve sur « Scream bloody gore ». Un superbe deuxième album 5le premier « possessed by reality » était sorti chez crash music) qui lui aussi s'écoute d'une traite ! En voila un qui va trôner sur ma platine un bon bout de temps tellement je le trouve excellent. Bravo à Adipocere de nous dénicher de tels bijoux .en provenance d'Europe de l'est.

Site web : http://mutilation.info

Sniper

MACHINA DEUS EX   Unease    Autoproduction
Machina Deus Ex a mûri Certes, le sextet continue de répandre son Metal Atmosphérique (et nostalgique au possible) selon la formule établie depuis 2001, c'est-à-dire depuis la sortie de la première démo du nom de «X72». Les deux vocalistes (chanteur et chanteuse) se partagent toujours avec autant d'efficacité le devant d'une musique toujours aussi énergique. Mais ici, pour ces cinq nouveaux titres, le tout semble mieux maîtrisé que précédemment. Les atmosphères sont plus simples, plus efficaces et plus accrocheuses. Un véritable travail au niveau des arrangements a été effectué. En particulier, les nappes synthétiques sont plus en symbiose avec le reste des instruments, permettant ainsi à ce «Unsease» de présenter quelques titres forts, tels que «Last Scene». Et la production est enfin à la hauteur des compositions (avec Alexis Phélipot derrière les manettes) permettant au combo de passer à l'échelle au-dessus. Son arrivée dans la cour des grands semble enfin programmée et ce sera sûrement pour le premier long effort du groupe : le tout premier LP 

Le site : http://machinadeusex.free.fr

Ph.

OLYMPOS MOONS  Conquistador
Nous voici plongés dans un sous mélange Rhapsodique, Sonata et même Stratovarius. Décidemment cette tendance a fait des émules. La difficulté, dès l'écoute de ce genre de groupe est que ceux ci manquent souvent et cruellement de personnalité. Olympos Mons se démarque de cet aspect de par le chant. Celui-ci est juste (sauf sur certain passages très aigus, humm ceci me fait penser à André Matos d'Angra ) avec un chant assez Savatage dans le timbre. Le titre "Seven seas" vous permettra de vous en a faire rapidement un aperçu. Ce titre à le nom de leur première démo réalisé en 2002. La flûte bien inspirée fait aussi son apparition sur ce titre. Le jeu du guitariste Jari Sundström est assez néo-classique, précisément sur le titre The Last Light Of The Moon même si le son de sa guitare est assez confus. Les solos sont magnifiques avec un jeu très Conception, bien inspirés avec un son très fluide et percutant. Les chansons sont mémorisables facilement. On peut même trouver du clavecin sur certains titres. Le power métal de ces finlandais ravira les fans du genre. La production est propre et puissante. Un premier album qui manque encore d'un tout petit quelque chose cependant.

Le site: http://www.olymposmons.com/

Claude Dutang

CEPHALIC CARNAGE  Anomalies  Relapse Records
Deuxième carnage en provenance de chez Relapse records, dont l'amour de la finesse et du bon goût n'es plus a prouver, (je citerais comme référence les bouchers californiens d'Exhumed). Je situerais la musique de Cephalic carnage un peu dans la même catégorie que celle d' « Origin » mais plus ouverte musicalement, mais alors vraiment beaucoup plus, le groupe passe sans problème du grindcore sans concession « Scientific Remote Viking », au death brutal si cher à Dying Fetus « Counting the days », « The will of the way », en passant par des compos plus orientées stoner / doom « Piecemaker ». La musique du groupe est tout bonnement hallucinante et la performance du batteur remarquable car le jeu de monsieur est ultra complet, un peu a la manière de Flo mounier de Crytopsy, il sait tout faire! aussi bien des passages de double infernaux que des contre temps hallucinants! Je ne vous parle même pas des breaks monstrueux qui se comptent par dizaines sur ce CD. Un grand album remarquablement produit pour un groupe à soutenir de tout urgence car avec les autres groupes que sont Nile, Dying Fetus, Origin voir Exhumed, Relapse possède une écurie de pur sangs prêt a conquérir le monde et a tout dévaster.

Site internet : http://www.cephaliccarnage.net


Sniper