DREAM THEATER octavarium atlantic records   sortie le 6 juin !
Ah quelle agréable surprise! Franchement, je ne savais pas à quoi m'attendre avec ce nouvel album ; après les 2 terribles derniers albums, « six degree under turbulence » en 2002 et « train of thought » en 2003, on se demandait ce qu'ils pourraient faire de mieux, sinon d'aussi bien ! « six degree.. » a été un summum du prog metal technique et virtuose, « train of thought » un brulot métallique à la Metallica ; et « octavarium » ? Et bien, il surprend encore ! Mais là, c'est plutôt par son retour aux sources du prog : moins de démonstration et de technique, plus de feeling et de mélodie ; mais rassurez-vous, les titres couillus sont toujours là ! « the root of evil », le 1 er titre du CD vous met tout de suite dans l'ambiance avec ses duels guitare/keyboards ; idem pour le fabuleux « never enough » ou son solo guitare/keyboards m'a laissé sur le cul par son interprétation et sa virtuosité ; et puis la ballade qui tue « the answer lies within » » ou la voix de James Labrie fait merveille ; les titres 100 % prog rock comme « sacrificed sons » et « these walls » avec leurs passages cool et leurs envolées prog de toute beauté ; le très pop « i walk beside you » que n'aurait pas renié U2 ! Et le final « octavarium » de 24 mn : une merveille progressive qui commence comme du Pink Floyd, puis se mue en Yes, fait un crochet par The Flower Kings et fini en pur Dream Theater ! Mon titre préféré bien sûr ! Alors pas d'hésitation, dès sa sortie le 06 juin, achetez le les yeux fermés !

Le site : http://www.yourmajesty.net

Frebbbb

BIOSYSTEM 55   Fifty Five    MKM
Formé à l'origine en 1997, ce groupe méditerranéen n'en est ici qu'à son deuxième méfait. Ce «Fifty-Five» sort trois ans après la parution de leur premier enregistrement «EDT». Après une introduction purement synthétique et humblement minimaliste, Biosystem 55 nous attaque de front avec le titre «Aura» aux riffs simples, nous ramenant ainsi à quelques formations Neo-Metal des plus brutales (tout est relatif, bien entendu…), tel Slipknot pour exemple. Associée à une alternance entre chant clair et vocaux plus gutturaux, la musique de ces quatre italiens respire à plein nez le Metal généré par des combos tels que Korn (l'incontournable, bien évidemment), Staind… voire même Fear Factory (en un peu moins technique...), tout en étant imprégnée par le Hardcore de l'ancienne génération. Si vous êtes accros aux sonorités perpétrées dans les années 90, jetez vous sur ce CD, car tout le reste des titres est du même accabit…

Le site: http://www.biosystem55.com

Ph.
PRETTY BOY FLOYD  Dirty Glam   Mausoleum
Vous pouvez ressortir les fers à cheveux et la panoplie rose que vous aviez oublié au grenier car Mausoleum nous offre cette réédition aux allures de best of. 19 titres nous replongent dans le glam avec ce groupe canadien somme toute très représentatif de la scène de cette époque. Les nostalgiques et les connaisseurs retrouveront ainsi des titres très rock ‘n roll tirés de la discographie du groupe avec un son un peu daté aux vues de ce qui sort aujourd'hui, mais qu'à cela ne tienne, le fun est là c'est l'essentiel. En prime une reprise très réussi de «  Shout It Loud  » de Kiss et une autre (« Departement of Youth ») feront office de cerises sur le gâteau. Niveau pochette, rien que de très classique, une couleur dominante orange permettra au cd d'être facilement repérable dans les rayons. En lieu et place des paroles, on trouvera une biographie en anglais. Dommage, on aurait préféré les textes. Tous ceux qui ont manqué la carrière de ce groupe fabuleux peuvent se jetter sur l'objet ils ne le regretteront pas. Pour les autres, ils en profiteront pour se replonger dans la discographie du groupe.

Site internet : http://www.pbffanclub.com

V.

GZR    ohmwork     sanctuary record
Ah GZR ; moi, j'aime bien ! Eh oui, après avoir lu pas mal de commentaires sur des sites internationaux qui descendent cet album, je me suis dit qu'il y avait là un parti pris certain du genre: c'est Geezer Butler de Black Sabbath, alors ne lui faisons aucun cadeau; quelle connerie! C'est un bon album ; certes, il ne révolutionne ni par ces compos ni par le son, mais ce CD renferme de vrais bonnes chansons ; après un premier album remarquable en 95 « plastic planet » qui avait défrayé la chronique en surprenant tout le monde par son coté moderne et brutal, Geezer récidivait en 97 avec l'album « black science », beaucoup plus expérimental ; il remet le couvert 8 ans après pour une nouvelle galette de heavy metal dense et furieux ; moins expérimental, plus direct, cet album renferme quelques perles : « prisoner » pur nu metal énervé ; « i believe » de l'excellent doom metal et le superbe « alone », un stoner lourd et pesant ; seul regret : il n'y a aucun solo de gratte ; tout est en rythmique pure et dure ; mais l'ensemble est cohérent et s'écoute sans problème ; du bon Geezer ; vu l'âge du bonhomme (56 ans), espérons qu'il ne mette pas encore 8 ans pour sortir un autre album !

Le site : http://www.gzrmusic.com

Frebbbb