DEICIDE   The stench of redemption
Earache Records

Que de changement au sein des death métalleux floridiens ! Même l'un des line-up les plus stables de l'histoire du métal a lui aussi subi son changement majeur, car les deux frères Hoffmanns ont quitté le navire. Les deux compères qui ont donc rejoint Glen Benton et Steve Asheim, sont Jack Owens (ex-Cannibal corpse) et Ralph Santolla (ex-Iced Earth). La surprise est globalement très bonne et l'album est excellent. Jamais Steve n'a jamais aussi bien "blasté", surtout aussi vite (le début de Stench of redemption est impressionnant ou alors sur Death to jesus) et les solos de Santolla n'ont jamais été aussi mélodiques, quoiqu'un peu longs (crucified for the innocence).
Deicide innove avec des compos telles que the lord's Sedition, un morceau bien barré heavy-mélodique avec une super introduction à la guitare et se poursuit sur un morceau des plus brutaux jamais écrit par le groupe où çà blaste à tout vent. Ne cherchez pas ici des titres à la Stryper, Benton fait toujours autant dans la finesse : “Death to jesus”, “Hommage for satan”, “Desecration” (dédicace aux événements qui ont eu lieu en Bretagne récemment). Tonton Glen propose donc à ses fans un truc vraiment inhabituel sur un album de Deicide, à savoir une reprise et pas n'importe quel morceau : “Black night” de Deep purple. Pour pas faire comme les autres, notre buveur de Jack Daniels N°1, s'est chargé de : taper 1 : massacrer le morceau; taper 2 : arranger la reprise à sa sauce, taper 3 : réécrire les paroles (le choix varie si l'on est fan de l'original ou pas) .
Un tel album ne déçoit absolument pas et aidé d'une production en béton armé, rassure sur le futur du groupe. Monsieur Benton, il serait bien pour l'avenir que vous étendiez votre registre vocal, çà pourrait être pas plus mal. Oubliez les dernières productions du combo floridien et jettez-vous sur celui-ci qui lui est loin devant les Scars of the crucifix, in torment in hell ou serpents of the lights. Merci à messieurs Owens et Santolla d'avoir redonné de l'inspiration au gang floridien.

Le site: http://www.deicide.com

Sniper  

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics