EVANESCENCE   The Open Door
Sony/Bmg

Après le succès fracassant de Fallen, on pouvait craindre 2 choses : premièrement qu'Evanescence ne prenne pas de risques en nous servant une copie conforme de leur 1er Opus, afin de ne pas risquer de décevoir les jeunes fans fraîchement acquis, deuxièmement qu'ils se prennent un bide monumental en proposant des chansons médiocres ou des compos faites à la va-vite, car bien souvent, le seul succès d'un 1er album assure les bonnes ventes d'un second, alors pourquoi se casser la tête ?! Et bien non, figurez-vous : ni l'un ni l'autre ! Evanescence a pris son temps, et a bien fait les choses puisque ce nouvel album, The Open Door, est à la fois très fidèle au style du groupe sans pour autant tomber dans la facilité et les clichés. On a là de la recherche de mélodies et de l'efficacité, des nuances et de la puissance. La voix y est comme toujours pour beaucoup, et Amy Lee laisse encore plus libre court à l'étendue de ses capacités tant techniques qu'émotionnelles : là où il aurait été facile de faire de la démonstration, la jeune et talentueuse chanteuse nous propose une voix tantôt d'une clarté incroyable tantôt presque cassée, sombre et triste (atmosphère du registre gothique-romantique qui est quand même la marque de fabrique d'Evanescence). Du coup l'ensemble est moins "tubesque" que Fallen, mais qui s'en plaindrait ? C'est déjà tellement beau, il me semble que c'est bien tout ce qui compte ! (Bon, on notera quand même le 1er extrait diffusé en radio déjà depuis quelques semaines "Call me when you're sober" et le très efficace "Cloud Nine" qui restent imparablement en tête dès la 1ère écoute…).
Même si Evanescence a incontestablement trouvé une recette qui marche (et qui leur va bien), ils ne se dispensent pas de tester de nouveaux ingrédients pour diversifier les saveurs.
Ainsi les rythmiques semblent moins téléphonées, on a droit à davantage de riffs, et les recherches d'harmonies sont omniprésentes tant sur les voix que sur les guitares ou les claviers.
Bon je ne vais pas tout vous dire non plus hein, il faut surtout l'acheter !! D'autant plus que cela vous permettra d'admirer le superbe artwork, qui rend cependant bien mieux sur le site que sur le CD (à quand le retour du Vinyle ?!).
"The Open Door" ouvre la porte à toutes les possibilités pour ce groupe à l'identité bien réelle qui sait manifestement faire ce qu'il faut pour ne pas lasser son public tout en continuant à lui donner envie de le suivre… A ce sujet, on regrettera que la France ne semble pas une priorité pour le live : une seule date à l'Olympia…manifestement tout le monde n'aura pas la chance de voir Evanescence sur scène…

Le site : http://evanescence.com

Lullaby

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics