NIGHTMARE   The Dominion Gate      Regain Records
Chef de file du heavy metal Français, Nightmare a mit le paquet sur ce nouvel album. Difficile en effet de ne pas croiser la pochette de The dominion gate dans les médias ces derniers mois. Un plan promo digne des plus grands groupes de metal pour un combo qui ne l’est pas moins. N’y allons pas par quatre chemins, The dominion gate est un excellent disque exécuté avec brio par nos cinq compères. Niveau production, ça envoi plutôt pas mal même si j’ai trouvé le son des cymbales un peu étrange (une des crash est particulièrement grave). L’album alterne entre titres heavy, très directs – tels « Temple of tears » et ses chœurs guerriers, le Maidenien « Messenger of faith » et son intro à la « Stranger in a strange land » ou encore « Endless agony » proche de la qualité d’un Symphony X – et mid-tempo (l’excellent « Dressmaker » aux sonorités résolument modernes). Du bon, du très bon même avec l’enchaînement « Heretic » et « The dominion gate », indéniablement le point culminant de l’album. Petit bémol sur l’instrumentale « Paranormal Magnitude » qui, même si elle s’intègre bien au reste, demeure assez énigmatique et surtout la pseudo ballade « Haunting memories » fortement influencée par Nevermore qui n’est pas vraiment une réussite. The dominion gate ne s’arrête pas à une simple suite de bon titres mais étonne particulièrement par la richesse des sonorités. En effet, la basse de Yves Campion est ronflante sur certain titres, un peu crade (à la Cronos) sur d’autres ou encore percutante. Les guitares de la paire Hilbert/Milleliri jouent beaucoup sur le gain des amplis et de nombreux passages séquencés/électroniques viennent se greffer ça et là. Niveau guitares justement, les rythmiques sont assez cossues et les soli exécutés avec brio et intelligence. Et puis il y a la voix de Nightmare, Jo Amore et son timbre si particulier. Ecorché, éraillé, heavy. Alors, on aime ou on déteste c’est certain, car la voix un peu old-school peut semblée décalée par rapport à la modernité de la musique. Pour moi la recette fonctionne à merveille. Les néophytes se feront une idée à l’écoute de « The Dominion gate » mais les fans seront ravis, à n’en point douter. Reste à voir comment cela fonctionne en live pour restituer la richesse des orchestrations et des chœurs.

Malmir

www.nightmare-metal.com

CODEON   On my side     Dies Irae records
La premiËre auto-production pour cette jeune formation finlandaise, venant d’être reéditée par le label du groupe “Dies Irae”, a été enregistrée à l’origine en Octobre 2004. D’ailleurs, le premier album du groupe devrait sortir cette année là . Un peu à l’instar des anglais de Kingsize Blues, bien que différent musicalement, ce 5 titres est passionnant d’un bout à l’autre et mérite lui aussi toute votre attention. “Fatal soul collision”, “Decay life” ou bien encore “On my side” vous plongeront avec délice dans un metal agressif, mélodique et bien technique, tout en restant original. A condition toutefois qu’on ne soit pas allergique aux voix légérement death, on peut foncer sans hésitation sur ce “on my side”, qui j’en suis sûr, ne restera pas coincé dans votre collection de CD pour prendre la poussière. Cerise sur le gâteau, le contenu est aussi classieux et pro que le contenant.

Le site : http://www.codeon.cjb.net

Sniper
THE SPACE COWBOYS   dead end streets devil's night   Bad reputation
Bien , bien , bien, faisons les présentations ; venant tout droit du nord du continent européen, ce groupe âgé de 10 ans déjà présente un nouvel album qui me laisse une impression mitigée. Distillant un punk rock à la Stooges, le groupe semble convaincu de la ligne directrice qu'il s'est fixée depuis toutes ces années passées à jouer de la musique. Pourtant à ne pas vouloir se renouveller, on fini par lasser. Je m'explique : en déposant ce cd sur ma platine j'ai été séduit par le côté fonceur, sans chichi, du binaire du binaire et encore du binaire. Seulement voilà, au bout du 4 éme titre je me suis ennuyé, au 5ème j'ai fortement baillé au point de faire "stop"  sur ma télécommande. Les 13 compos se suivent et malheureusement se ressemblent beaucoup trop, même tempos, mêmes accords, même façon de jouer, c'est d'un chiant... Malgré tout, j'ai trouvé la solution pour apprécier un peu plus ce groupe qui pour autant ne démérite pas : se passer un ou deux morceaux de temps en temps au milieu d'autres écoutes. Pour adeptes du style qui se réjouiront de l'efficacité des codes respectés à la lettre donc.

Le site : http://www.thespacecowboys.com

ess

EPOCH OF UNLIGHT   The Coniumum hyptothesis    Candelights records
Il s’agit , ici , d’un groupe américain qui n’en est pas à son premier méfait et qui propose une musique fortement inspirée par le thrash européen Kreator et le black metal. Epoch of Unlight est malheureusement un groupe de plus, qui ne fera pas avancer le schmilblick, ni n’apportera beaucoup à la scène metal. On se demande ce qui a poussé un label aussi établi que Candelight à signer un groupe si banal, alors qu’il existe d’autres groupes sans label et autrement plus intéressants, même s’ils ne sont pas made in USA. Si vous voulez jeter une oreille à cet opus, c’est votre droit le plus strict - mais bon, je pense qu’il y a d’autre choses plus passionnantes que “The continuum hypothesis”, qui reste d’un intérêt vraiment trés limité.

Le site : http://www.epochofunlight.net

Sniper

 

 

 

 

 

FYRIOUS Inside The Abstract     Autoproduction
Difficile de ne pas déceler rapidement les influences majeures du combo… On sent tout de suite une part de KORN, de DEFTONES, de BLACK BOMB A, de l’ESPRIT DU CLAN et bien d’autres. Que dire du style employé par ce combo français ? Il est un peu à la frontière entre tous les genres (Nu-Metal, Hardcore, Fusion, Death, etc) et c’est le reproche majeur que je ferais à ce groupe. On se rend surtout compte que le combo se cherche encore. Le tout est assez maladroit et manque cruellement de rythme… Il est difficile dès lors de rester concentré sur la durée totale de l’album. Il en faudra plus pour convaincre… Laissons le groupe mûrir encore quelques temps. Peut-être auront nous une heureuse surprise prochainement.

Le site: http://www.fyrious.com

Ph.