LEGEN BELTZA Dimension of pain
Mausolem 

Voilà, l’hiver est parmi nous avec sa grisaille et ses températures polaires ! On pense aux prochaines vacances au soleil, la mer et tout le toutim…Tiens, ça serait sympa l’Espagne l’année prochaine pour l’été ?! En attendant je vais m’accoutumer à la musique « metal » locale avec Legen beltza, formation hispanique formée depuis presque dix ans.
Les petits gars de Legen beltza ont été bercés au doux son du trash metal, ça c’est une certitude quand m’arrive les premières notes de « Cannibalistic revolution » dans les esgourdes. Nous avons droit à un speed thrash metal du début des années 90 efficace, avec une production plutôt correcte, bien que je la trouve un peu trop « old school », mais bon je joue le difficile. Ces influences sont omniprésentes sur « Dimension of pain ». Ainsi, on retrouve des compostions à la croisée de Exodus, Slayer, Metallica et Megadeth surtout sur « When the moon falls ». D’ailleurs pour revenir sur Megadeth, la voix du chanteur est à peu prêt dans le même timbre que celle de mister Mustaine.10 titres pour 54 minutes, c’est plutôt un bon rapport qualité/prix même si l’ensemble reste linéaire, mis à part l’excellent « Calling the black storm » avec son riff ultra rapide et accrocheur emmené par une double caisse cinglante. Nous avons aussi droit à un titre chanté à priori en basque, en tout cas ça ne ressemble point à de l’espagnol. Mis à part ça, on reste sagement dans un créneau de déjà entendu. Ca reste sympa à écouter mais la révolution du thrash ne passera pas par là.
Comme beaucoup de groupe, Legen beltza souffre du syndrome de non originalité. Efficace certes ce « Dimension of pain », mais il manque le petit plus pour sortir de la masse des groupes de seconde division. Réservés aux fans de thrash donc.

Le site : http://www.legenbeltza.com + http://www.myspace.com/legenbeltza

Jerem  

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics