SYRENS CALL Against Wind And Tide
Brennus

Pour ceux qui l'ignorent encore, Syrens Call est un des meilleurs espoirs français de la scène Heavy mélodique – catégorie Metal Female Voices. Après les albums Fantasea (2000) et Emoceans (2004), le groupe se sépare de son ancienne chanteuse, qui aura tout de même partagé la scène avec Within Temptation, Epica, Nightwish et j'en passe. Syrens Call recrute donc Soraya Hostens durant l'été 2005 tout en se consacrant à l'écriture de nouveaux morceaux. La belle ajoute indéniablement une touche glamour et le groupe n'hésite pas à mettre en avant ses charmes certains (allez donc faire un tour sur l'espace « Biographie » du site Internet et vous comprendrez). Le débat étant ailleurs, au final, sa voix n'est pas foncièrement différente de celle de Valérie Paul, à savoir un registre plutôt pop, à rapprocher de Sylvie Grare d'Headline plutôt que de Tarja Turunen de Nightwish (enfin ex-Nightwish, mais bon on se comprend).
Penchons-nous sur le contenu. Cinq titres, dont une reprise de l'instrumental « Aquatic Coma » déjà présente sur Fantasea et une reprise de Depeche Mode, une plage multimédia renfermant le homemade clip « Run And Fall » (monté à partir d'images live et backstage), une galerie photo en diaporama, des fonds d'écran et les paroles. Niveau musique, le mini-Cd commence avec « Run And Fall », titre heavy au refrain accrocheur qui permet d'entrer directement dans l'univers du Groupe. Les compositions ont indéniablement été épurées en comparaison du très « symphonique » Emoceans, le groupe ayant apparemment chercher l'efficacité pour le live. Viennent ensuite l'atmosphérique « Your Soul Is Mine » et la pseudo ballade mid-tempo « Cold Ambers » permettant de montrer de quoi Soraya est capable sur ce genre d'exercices. Thibaut s'en donne à cœur joie également grâce à quelques brillant soli. Syrens Call termine sa ronde avec « Aquatic Coma (2006 version) »et un « Enjoy The Silence » de Depeche Mode aux sonorités beaucoup plus modernes.
J'avoue avoir été frappé par les sonorités très '80 des claviers de Frank Manier pouvant rappeler les sons utilisés par Jens Johansson (alors claviériste de Malmsteen) ou encore Mark Kelly (sur les premier Marillion). Mais là où le bas blesse c'est cet horrible son de caisse claire complètement détimbrée et résolument trop mécanique à mon goût qui a particulièrement dérangé mon écoute. Mais au-delà de tout cela et malgré la qualité de l'écriture et l'interprétation sans faille de Frank Manier aux claviers et du soliste Thibaut Coisne, j'avoue être assez sceptique sur l'intérêt d'un tel produit (qu'il vienne de Syrens Call ou de n'importe quel autre groupe). Et je me pose la question : pourquoi ne pas avoir proposé un album complet ? Alors certes, ce mini-CD est une parfaite carte de visite pour présenter le nouveau line-up mais laisse quand même un goût de trop peu. Avec au final seulement 3 morceaux « nouveaux » sur 5 titres et un examen de passage réussit par Soraya, on attend maintenant la suite…  

Le site : www.syrenscall.com  

Malmir

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics