AIRWAY  Faded lights
Graves records

Avec un nom de groupe à l'américaine combiné à une musique typique de ce pays, à savoir un rock alternatif aux touches émo, Airway bluffe son petit monde. Les quatre lascars proviennent non pas de la patrie de l'oncle SAM, mais du pays des pastas et des brunes piquantes. Forza Italia !

Comme je l'ai souligné précédemment, tout est formaté à l'image des gros groupes américains : le nom, la pochette, leur musique, leur look avec mèches rebelles, piercing et jeans serrés. Rien de nouveau donc avec ce « Faded lights ». Pourtant, c'est avec une certaine application et un sérieux que le groupe va éviter d'être englobé dans la liste des copieurs. Airway nous délivre un album frais et assez varié. Tout y est présent pour votre plaisir. Le single qui tue (My revenge), la chanson à faire bouger de la crinière ( Sinkin' down) et la ballade pour adolescent qui découvre les joies du premier flirt (Faded lights). L'ensemble s'écoute avec une facilité déconcertante et ne tombe pourtant pas dans le « gnan gnan », malgré parfois, quelques paroles un peu gentillette ou déjà entendues ailleurs. Pour ce qui est de la production et de l'enregistrement, le groupe est resté fidèle à son pays. Tout a été fait en Italie et le groupe n'a pas à rougir des grosses productions d'outre atlantique. L'Europe n'ayant pas le monopole de ce genre de formations (sauf quelques exceptions anglaises), Airway a une sérieuse carte à jouer. Par contre, aux E-U, je crains qu'il ne soit conspué et assimilé à un vulgaire sosie sans âme. Qu'est ce qu'on va bien pouvoir leur reprocher à nos Italiens alors ? Ma fois, pas grand chose. Il ne manque qu'une pointe d'originalité et le tour sera joué pour une bonne décennie. Avec « Faded lights », le groupe nous montre qu'il a le potentiel pour faire du bon son. Dans le futur et avec un peu d'imagination, Airway pourra grappiller du terrain à bon nombre de groupes déjà bien en place.

Un album bien sympa pour l'été, qui ne nécessite pas de longues écoutes attentives, et rentrera dans votre petit cerveau. On se trouvera alors surpris de fredonner par ci ou par la, un de leur refrain. Pour le fan de gros son qui tache, la galette est plus que dispensable, mais pour le jeune émo boy ou girl, l'achat se révèle presque obligatoire. Pour les autres qui ont un peu de tolérance, la mayonnaise peut prendre. La preuve, ça a marché sur moi.

Le site : www.airwaymusic.com   +  www.myspace.com/airway

Jerem

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics