ASTARTE Demonized
Avant-Garde

Astarte est un groupe grec officiant dans un style black/death. « Demonized » est leur cinquième album. Ce groupe est composé de cinq membres dont trois sculpturales demoiselles qui pourraient sans aucun doute faire le casting de « Alerte à Malibu ».Emmené par leur chanteuse et leadeuse Tristessa, cet album ressemble à un disque de r'n b tant le nombre de featurings est important (pas moins de 4 pour 14 titres).
Un artwork et une production de bonne facture, ça c'est pour la forme ou les formes (humour quand tu nous tiens). Premier titre et premier single, « Mutter Astarte » fleure bon le Arch Enemy des premiers albums, mêmes riffs et surtout même voix (Angela sort de ce corps). L'ensemble du disque varie entre death mélodique, black sympho voir black tout court. Une belle palette de styles où le groupe démontre de belles qualités techniques. Une petite incantation de rigueur avant les premiers featurings avec « Whisper Of Chaos ». « Lycon » nous offre un premier guest de choix avec Attila Csihar de Mayhem, un titre plus black dans l'esprit, avec hurlements de loups en introduction, et surtout cette voix d'Attila, malsaine et hypnotique à souhait. Deuxième guest en la personne de Henri TSK Sattlerv de God Dethroned sur « Queen Of The Damned », départ lent puis blasts à tout va par la suite, le morceau plus brutal de « Demonized ». Un featuring de plus avec Mademoiselle Angela Gossow, un titre très Arch Enemy, de bons solos heavy, les voix se conjuguent et se confondent même tant la ressemblance est évidente. Et là arrive, le morceau de l'album, 100% Astarte, point d'invités. « Black Star » ou ce que Cradle Of Filth aurait du faire après « Dush And Her Embrace ».
Des passages rapides, un riff ultra heavy pour le refrain, une ligne de chant qui colle parfaitement à l'ensemble, un morceau efficace et entraînant. Une petite reprise d'Accept avec « Princess Of The Dawn », un hommage respectueux, fidèle à l'originale, ni plus, ni moins. Outro instrumentale, guitare et claviers, très calme, pour faciliter la digestion.
Avec « Demonized », Astarte nous offre un bon album qui comblera les afficionados du genre avec en cerises sur le gâteau des featurings de choix. J'aurais pour ma part, préféré moins de guests et plus d'Astarte pour avoir une vision plus objective du disque. Néanmoins, cet album reste un bon cru et saura sans aucun doute vous plaire.

Le site : http://www.astarteband.com et http://www.myspace.com/astartetristessa

ML

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics