BATTLELORE  Evernight 
Napalm Records

Avec «Evernight », les Finnois de BATTLELORE, grands amateurs de Tolkien devant l’Eternel, signent leur quatrième album. Une pochette aux allures glacées, voire glaciales, pose le décor d’une musique qui, comme d’habitude, n’est pas aisée à définir : metal atmosphérique , gothic metal, death folk mélodique, metal sympho -mediéval... Les étiquettes importent peu, s’insurgeraient certains, mais l’auditeur doit savoir où il met les pieds, ou, plutôt, sur quoi il pose les oreilles. Si « Sword’s Song », l’album de 2003, avait conquis l’auteur de ces lignes, ce ne fut pas le cas, loin s’en faut, de « Third Age Of The Sun », le précédent opus (2005), très inégal, aux compositions pâles et sans réelle envergure. Qu’en est-il avec cette nouvelle livraison ? BATTLELORE pourra séduire ceux qui n’ont pas encore fait connaissance avec leur répertoire, mais la qualité du susnommé « Sword’s Song » n’est encore pas atteinte, malheureusement. Certes, l’alternance des vocaux féminins et des voix masculines death fait mouche, et sert plutôt bien une musique assez riche, aux contrastes appuyés et aux atmosphères variées, mais l’ensemble sonne assez conventionnel, sans réelle folie ni puissance mélodique redoutable. « Evernight » n’est pas un mauvais album, mais on se surprend à craindre, avec ce disque, que le meilleur du groupe soit, déjà, derrière lui. Une galette agréable, mais vite oubliée.

Site : http://www. battlelore.net

Stef

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics