DARK MOOR Tarot
Scarlet

«Tarot » le bien-nommé (un excellent groupe de heavy metal, emmené par l'actuel bassiste de NIGHTWISH, porte déjà ce nom !) est le sixième album de la formation espagnole DARK MOOR. Elisa C. Martin ne fait désormais plus partie du groupe, mais Alfred Romero, seul au micro, parvient sans peine à faire oublier la donzelle, tant son chant est empreint de maîtrise et de puissance. Pour ce disque, le groupe s'est adjoint sur certains titres les services de Manda Ophuis, chanteuse du groupe NEMESEA. Le résultat ? Un album conceptuel extrêmement riche, aux ambiances symphoniques prononcées, aux cavalcades rythmiques endiablées, aux mélodies enchanteresses, aux refrains guerriers et mobilisateurs, servis souvent par des chœurs « opéra » de bon aloi. Le maître mot de cette œuvre n'est pas originalité, mais efficacité. Si DARK MOOR donne l'impression de bouffer à tous les râteliers, il faut bien avouer que la sauce prend à merveille. Le disque laisse transparaître un zeste de WITHIN TEMPTATION ( le break vocal du superbe premier morceau, « The Chariot »), une poignée de STRATOVARIUS (« The Hanged Man ») ou une pincée de STORMWITCH (« Wheel Of Fortune »), mais on pense le plus souvent à HEAVENS GATE (époque « Livin In Hysteria ») ou à RHAPSODY et au projet solo de Luca Turilli (« The Star » notamment). On insistera sur le prodigieux morceau épique « The Moon », introduit de magnifique manière par la version metal d'une pièce musicale « beethovenienne », et comportant des solis et autres parties de piano dantesques. Le son de l'album est majestueux, comme souvent dans ce style de metal, la pochette plutôt réussie, et l'album sort avec un titre bonus, « The Fool ». Une des premières excellentes surprises de cette année 2007.

Le Site : http://www.dark-moor.com  

Stef

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics