DESPISED ICON The Ills Of Modern Man
Century Media

Voilà enfin la seconde véritable réalisation du groupe Canadien DESPISED ICON avec cette nouvelle petite bombe de Death/Métalcore qu’est « The Ills Of Modern Man ». Celle ci fait suite au très bon « The Healing Process » datant de 2005.
Pour ce qui est de la teneure musicale, pas de réel changement. C’est toujours aussi direct et sans concession. Sur l’ensemble des 10 titres de « The ills Of Modern Man » vous n’échapperez pas à cette déferlante de blasts et de passages trashcores ou les deux chanteurs, Alexandre Erian et Steve Marois, se chargent de nous achever par des vocaux, Death ou Hardcore. La musique est complexe et la multiplicité des breaks durant les 40 minutes que dure l’album, ne laisse pas à l’auditeur, l’espoir de souffler ou de reprendre ses esprits.
DESPISED ICON arrive par sa puissance et sa rage à nous faire suffoquer et manquer d’air tant sa musique est directe. Pas de pitié, pas d’état d’âme, seul le résultat compte et le premier titre « In The Arms Of Perdition » en est un très bon exemple. Les morceaux se suivent à une cadence infernale et l’image d’une fin des temps vient prendre place en mon esprit. Je n’ose imaginer ce que doit donner DESPISED ICON en concert, une machine de guerre infernale dont le but serait de vous mettre en pièce. Pourtant, une écoute plus approfondie de ce CD nous montre que des éléments plus mélodiques, si je peux l’exprimer ainsi, font aussi partie des ningrédient de composition ces gars de Montréal. Pour exemple, le dernier et excellent titre « Fainted Blue Ornaments » se termine sur une note moins sombre et plus aérienne en guise de testament.
Serait-ce une indication quand à la future orientation musicale que souhaite prendre DESPISED ICON ou tout simplement faisant partie des influences extérieures que Andy Sneap (Megadeath, Opeth), au mixage, leur a insufflé ? L’avenir nous le dira.
Pour conclure, je dirais que c’est un bon album, avec de bons titres, des musiciens techniquement au point soutenuu par une production qui tient bien la route.
A écouter en priorité sur l’album, « Quarantine », ainsi que « The Ills Of Modern Man » qui donne son nom à l’album et l'excellent titre cloturant l'album « Fainted Blue Ornaments ».

Le site : http://www.despisedicon.com/ + http://www.myspace.com/despisedicon

Dave.

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics