ENTOMBED Serpent Saints
Candlelight records

L'annonce d'un nouvel album d'Entombed est toujours un évènement. Surtout quand la sortie de celui-ci est repoussée depuis plus d'un an. Entombed existe depuis près de 20 ans, le groupe est le géniteur du son « death made in sweden » et a su depuis évolué vers un style death n'roll. Beaucoup de bouleversements au sein du line-up (guitariste, batteur) mais malgré cela, « Serpent Saints » a pu enfin voir le jour.
Pour le son, et bien aucune surprise c'est du 100% Entombed, accordé grave au possible. La pochette est à quant à elle, comment dire, spéciale. Imaginez une tribu de jouets Kinder en forme de phallus, bon voilà, c'est à peu près ça. Intro piano/guitare classique, et c'est parti, death n'roll en avant toute, Entombed est de retour, gros riff, batterie mid tempo, solis death old school et toujours cette voix de Lars Goran Petrov, grave, suintante de haine, caverneuse, du tout bon. Entombed combine à merveille l'essence rock n' roll des anciens (sans être péjoratifs) comme Black Sabbath avec la puissance death d'un Entombed des débuts. Cet album peut limite rivaliser avec le cultissime « Wolverine Blues ». « Amok » viendra réveiller votre esprit thrash, un riff qui rappelle le Pestilence de l'époque « Testimony Of The Ancients », rien à dire, c'est entraînant, ça blaste quand il le faut, et Sieur Petrov assure comme à son habitude. Un titre, une ambiance, mais cela reste toujours du Entombed et c'est tant mieux. Une chanson s'extirpe de cet album, « When In Sodom » (déjà présent sur un EP sorti précédemment), un riff en béton armé, un refrain version chur lyrique, oserai je me permettre le terme de « tube ». Tout le disque suinte d'énergie, de haine, de folie rock n' roll, on headbangue de plaisir, violent et plaisant à la fois. Quatre ans sans véritable album d'Entombed, et dès les premières secondes on se demande comment on avait pu bien faire. L'album se termine sur le titre « Love Song For Lucifer », tout un programme me direz vous, un titre mélodique, malsain, glauque, une voix claire, un riff sourd, une voix démoniaque, j'en aurai presque des frissons qui me parcourent le corps, un trip sombre et ésotérique.
Entombed est revenu sur le devant de la scène métal, la bande de Lars Goran Petrov signe son retour de la plus belle manière. « Serpent Saints » a tout pour devenir l'un des albums clés d'Entombed. Vivement une venue rapide dans nos contrées pour profiter au mieux de ce groupe que l'on pourrait qualifier de « culte ». Alors, on fait quoi dans ces cas là, on court au plus vite se le procurer !!!

Le site : http://www.entombed.org et http://www.myspace.com/serpentsaints

ML

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics