EVOCATION Tales From The Tomb
Cyclone Empire

Evocation est un groupe suédois qui de prime abord ne m'évoquait pas grand-chose et pour vous dire la vérité, rien. Armé de ma lampe frontale, je me décidais donc à explorer les archives ô combien multiples et complexes du métal. Après quelques heures, j'avais trouvé : Evocation avait sorti une démo en 1992 (pas récent tout ça !) et était à l'époque l'un des fers de lance du death made in Sweden avec Entombed et Dismember, bref tous les groupes labellisés Studio Sunlight. Et depuis rien jusqu'à aujourd'hui et l'arrivée dans nos platines de leur album « Tales From The Tomb ».

Qu'étaient devenus les membres du groupe depuis tout ce temps, et bien on a pu retrouver leurs traces dans Cemetary, Sundown ou Lake Of Tears. Comme le vin se bonifiant avec l'âge, nos chers suédois ont décidé de suivre la même recette avec cet album. Ici point de tromperie sur la marchandise, vous avez droit à du Death des nineties tout droit venu de Suède. Le son est le même que celui immortalisé par Entombed et consort, un son de guitare accordé le plus grave possible, pas trop de blast, un groove limite rock (pas trop quand même !), une voix identifiable dès la première écoute. Evocation a trouvé les clés de la Doloreane et à l'image d'un Marty Mac Fly, ils ont positionné le compteur sur 1992 et ne risquent pas de le changer. Ne cherchez pas une quelconque influence metalcore ou hardcore sur ce disque, aucune trace, même infime. D'aucuns pourraient leur reprocher un manque de modernité, mais franchement les titres sont tellement tous efficaces qu'un apport de musique plus actuelle ou tendance ne pourrait qu'amoindrir la qualité de l'album. Douze titres de pur death de la grande époque, cinquante minutes de flashback jouissif. D'ailleurs j'ai même ressorti pour l'occasion l'album de Carnage « Dark Recollections » pour me replonger allègrement en plein trip death. Difficile de dégager un titre par rapport à un autre, « Feed The Fire », « From Menace To Mayhem » ou « Veils Were Blown », bref je pourrai tous les citer, l'efficacité étant le fil conducteur de « Tales From The Tomb ». A noter pour les indécis, une reprise du « But Life Goes On » d'Entombed, la cerise sur le gâteau en somme.

Evocation a réussi à merveille son retour sur le devant de la scène. «Tales From The Tomb » saura combler tous les fans de death suédois de la grande époque. Espérons qu'il ne faille pas attendre quinze ans pour réécouter un nouvel album d'Evocation. En tout cas, je vous le répète, Evocation, c'est du tout bon.

Le site : http://www.evocation.se

ML

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics