FULL BLOWN CHAOS Heavy Lies The Crown 
ferret style

« On s’appelle Full Blown Chaos, on vient de New York et on va vous faire mal ». Voilà le style de phrase que l’on aurait pu apposer sur la pochette d’  « Heavy Lies The Crown ». Il suffit de lire les influences : Pantera, Hatebreed, Slayer et Cannibal Corpse. Une pochette qui annonce la couleur et un gros son préparé par Billy Graziadei (Biohazard).
« Firefight » ouvre les hostilités, pas de tromperie sur la marchandise, bon gros riff thrash, un pit qu’on imagine déjà en ébullition, la voix de Ray Mazzola suinte la haine et la hargne, rythmiquement c’est carré et puissant, les nuques sont mises à rude épreuve. Du trashcore bourré aux stéroïdes, un troupeau de bison lancé à vive allure directement dans vos tympans. Les plus réfractaires pourront dire que c’est mille fois entendu, ils n’auront pas tort, mais au milieu de la fosse à éviter les multiples salves des fans hystériques, ils oublieront vite cette petite notion de manque d’originalité. Entraînant, violent, renversant, terrassant, Full Blown Chaos écrase tout sur son passage, brûle les feux rouges et ignore totalement les limitations de vitesse. Quarante cinq minutes de folle brutalité, laissez vous portez par le riff de départ d’  « Heavy Lies The Crown », les passages quasi death d’un « Fail Like A Champ ». Petite accalmie en fin de disque avec un double morceau « Mojave Red Pt 1 et 2 », une première partie entièrement instrumentale rappelant « Orion » de Metallica, bien joué et bien exécuté, les New Yorkais savent aussi faire dans la douceur. Concernant la deuxième partie, chassez le naturel il revient au triple galop, un morceau d’une grande violence, le batteur se défoule, les riffs pleuvent, le corps souffre et c’est bon, petit solo de basse façon Cannibal Corpse, le titre le plus bourrin du disque.
Du thrashcore très efficace, Full Blown Chaos frappe fort avec cet album. Un excellent disque, de bons musiciens, que demander de plus ? Et bien, rien, tout simplement. Vous savez ce qu’il vous reste à faire, on met le disque dans le lecteur et on se fait saigner les tympans.

Le site : http://www.myspace.com/fullblownchaos

ML

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics