HERMAN RAREBELL I'm back
Mausoleum

Hermann RAREBELL est de retour. Le titre de cet album qui semble pour le moins une victoire pour le bonhomme me semble vraiment être une manière de capitaliser sur sa vie passée de Batteur du groupe Scorpions. Hermann est bien un des anciens batteurs du groupe mythique des années 80, mais bien que celui-ci est quitté le groupe en 1996, qui aujourd'hui a suivi la carrière musicale de notre ami Hermann. Pas grand monde. Il est vrai qu'en quittant les scorpions, il s'est plutôt consacré à des projets « Dance » ou « Pop » sans oublier sa participation dans le collectif « Drum Legends Project » avec Peter YORK ( Ex-Spencer Davis Group). Mais voilà que pour le Wacken 2006, Scorpions a la bonne idée de faire un grand concert avec ses anciens membres dont Hermann. Un an après, voici donc ce nouvel opus qui sonne définitivement Pop voir variétés. Sur l'ensemble des treize morceaux, un accroche il s'agit du morceau «  Take It As It Comes » et pour le reste rien ne décolle. La musique est on ne peut plus linéaire, rien ne nous rapproche de la musique et des paroles écrites durant la période « Scorpions » ou d'un hard rock plus commun. Dommage.
Pire, lui qui a écrit un des plus beau titre de l'album « Love At First Sting » qui est « Rock You Like A Hurricane » se permet de refaire une version actuelle de ce titre qui est un pur massacre. (Voix métallique, guitares bizarres, un son de batterie sortie de la quatrième dimension et le saxophone en plein milieu du titre vraiment pas une agréable reprise)
A sa décharge, en s'entourant d'un chanteur (Stephan ERZ) ayant un registre Popisante et d'une saxophoniste (Claudia RAAB) on ne pouvait pas obtenir une musique tranchante.
On retrouve aussi un clin d'il a son deuxième disque « Herman Ze German » puisqu'une version de « Wipe Out » est reprise. Mais là aussi c'est pas terrible, encore dommage.
C'est difficile de dire qu'un disque est mal fichu, mais je ne vois pourquoi ne pas le dire. Certains diront qu'il a choisi un nouveau chemin artistique et qu'il faut respecter ce choix mais ne vous trompez pas, la vie musicale d'Hermann est plus derrière lui que devant.
Hermann dit dans sa préface qu' il faut prendre ce disque comme il vient, bien j'en prend acte et qu'il a été fait du plus profond du cur pour remercier ses fans du monde entier. Ok mais c'est quand même pas un grand remerciement. Pour un grand fan comme moi de Scorpions c'est dur de voir ce que ce musicien peux encore nous donner aujourd'hui. A vite oublier.
Bon je retourne écouter « Love At First Sting »

Le site : http://www.hermanrarebell.com/

Olivier

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics