INSOMNIUS DEI Illusions Of Silence
Firebox

De l'Australie, que connaît-on ? Si vous êtes comme moi, la réponse est édifiante : pas grand-chose en fait. Mes connaissances du monde Down Under se résument à quelques mots exotiques : Kangourous, ornithorynques, Kylie Minogue ou encore Nicole Kidman… musicalement, ce n'est guère plus brillant, je me souviens des allumés de Midnight Oil ou de Men At Work et des énervés (et surtout énervants) d'AC/DC. Grosse surprise donc de constater qu'il existe une scène doom metal de par là-bas et que Firebox records est parvenu à nous en présenter ses plus beaux fleurons. Après The Eternal, voici donc Insomnius Dei et son doom metal planant. Le groupe officie dans un registre doom metal des années quatre-vingts (càd avec pas mal de références à Candlemass) couplé à quelques plans ‘progressive death metal'. «Illusions Of Silence» est la première réalisation du groupe et si on aime les longues balades mi psychédéliques mi pachydermiques, on ne peut que se régaler à l'écoute des six très longs titres (en moyenne neuf minutes) de cet album. Comme souvent avec ce style musical, l'adhésion se fait rarement à la première écoute et il vous faudra un minimum de patience et de courage pour vous habituer au monde d'Insomnius Dei. Si vous êtes réfractaire au genre, pas la peine d'y penser, «Illusions Of Silence» est plus efficace qu'une boite de somnifères et vous plongera dans une léthargie difficilement supportable. A ce sujet la plage titulaire avec son (trop) long break atmosphérique constitue une véritable épreuve pour les non initiés. En un mot comme en cent, Insomnius Dei ne vous trompe pas sur la qualité : du doom lourd, plombé et sans trop de passages drone / ambiant ou funereal …du doom old school donc pour fans de la première heure.

Le site : http://insomniusdei.com + http://www.myspace.com/insomniusdei

Jordy

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics