LETZTE INSTANZ Wir Sind Gold
Drakkar Records

Il est de ces groupes qui connaissent une transition éloquente lors d'un second album à travers lequel les émotions et la justesse de leurs expressions font résonnance. LETZTE INSTANZ avait au travers de son 1 er opus cherché à mélanger un son heavy et industriel avec peu de subtilité, lui conférant un style musical en vrac beaucoup trop hétérogène pour être pris au sérieux.
Qu'à cela ne tienne, à l'écoute de Wir sind Gold, chacun pourrait bien changer radicalement son fusil d'épaule ; l'anarchie, des enchainements passés, faisant place à une rigoureuse mixité de styles sonores opposés et pourtant parfaitement bien assemblés ici.
Au cours de ces 16 chansons dont une histoire lue, les 7 allemands de LETZTE INSTANZ nous font voyager au travers de nombreux décors poétiques avec une grande dextérité, tantôt métal ou indus, tantôt pop et électro avec modération. Les textes sont étrangement bien écrits et très métaphoriques… un délice pour ceux qui aimeraient l'allemand.
Les nombreux violons égrenés le long des mélodies apportent à LETZTE INSTANZ un accent profondément folk, les délestant ainsi de l'étiquette trop souvent morbide dont se trouvent, intempestivement, affublés tous les groupes dits un peu « underground ».
Force est de constater que la voix nasillarde atypique du chanteur est le point d'ancrage de leur signe distinctif, outre le fait que le batteur soit aussi à l'aise avec des rythmes presque jazzy qu'en double pédale. Bien qu'il persiste des bribes de riffs de guitare extrêmement mélodiques rappelant ceux de Within Temptation ou Nightwish, notamment dans Sturmvogel et Sie kommen , il revient à la basse de donner à Wir sind Gold un caractère très ambivalent dans un jeu, soit sévèrement saccadé soit voluptueux mais aux sonorités toujours très chaudes et puissamment menées surtout dans Morgenrot . Bien qu'il puisse y en avoir pour tous les gouts dans cet album (et c'est bien souvent la politique souhaitée par Drakkar Entertainment, qui rappelons-le, avait signé avec le groupe vainqueur de l'Eurovision 2006 dont nous tairons le nom ici), la véritable identité de LETZTE INSTANZ réside dans Du und Ich, Der ewige Kreis ou encore Maskenball aux bribes de samples Rammsteiniens presque indiscernables.
Oublions quelques erreurs de parcours comme Mein Ton ou encore Komm nie zurück et ne retenons seulement que LETZTE INSTANZ nous offre avec Wir sind Gold un éventail de tous leurs talents et nous prouve qu'il est toujours possible de ne pas faire dans le réchauffé.
A découvrir absolument… même s'ils ne se produisent qu'en Allemagne, il est possible que cela vaille franchement le détour.

Le site : www.letzte-instanz.de

Christelle

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics