MADINA LAKE   From then through us to you
Roadrunner Records:

From Them, Through Us, To You est le premier album du groupe de Chicago, sorti quelques mois seulement après l'autoproduction de leur EP intitulé Disappearance of Adalia . Madina Lake, ville imaginaire des Etats-Unis coupée du monde et vivant encore au rythme de la vie des années 50, sert de métaphore au quatuor américain pour exprimer leurs sentiments personnels mais également leurs opinions sur le monde actuel, et notamment la culture populaire US Après une intro instrumentale à l'atmosphère plutôt sombre et mélancolique, l'album démarre énergiquement avec Here I Stand, qui cartonne actuellement sur les ondes anglo-américaines . Un morceau très entraînant, comme beaucoup d'autres sur cet album. Une batterie très marquée par le son punk US le producteur Mark Trombino (Blink 182, Finch, Silverstein) n'y est sans doute pas étranger - et des refrains efficaces, facilement mémorisables. La structure des morceaux, notamment sur House of Cards, In Another Life et Pandora, finissent malheureusement par ressembler un peu trop à ce single, et on devine hélas trop vite ce qui nous attend. En effet, si les chansons du groupe des frères Leone sont parfaitement maîtrisées d'un point de vue purement technique, l'originalité finit par manquer. Cela ne nous empêche nullement d'écouter l'album en boucle, ni de s'attacher à des titres très calibrés pour des passages en radio, comme River People, bien au contraire. On se prend même à imaginer des clips vidéo ou espérer voir figurer des titres sur une B.O. de film. Quoi qu'il en soit, ce qui démarque ce premier essai des autres productions actuelles et qui devrait davantage se révéler, c'est ce désir croissant de s'orienter vers des mélodies et des rythmes plus typés electro-rock. Les américains, influencés par NIN, dont ils reprennent March of Pigs en concert, savent tirer profit des samples electro, utilisés par de nombreux groupes indus comme A Perfect Circle ou 30 seconds to Mars .
A noter également une influence venue parfois d'Angleterre, où le groupe a su se créer une solide fan base, sur des titres comme Stars par exemple qui sonnent très Muse ou encore certaines lignes de chant qui semblent directement empruntées à des groupes pop punk tel que 3 Colors Red.
Madina Lake s'impose donc comme un groupe dont il faudra suivre l'évolution, sans doute surprenante.

Le site :  www.madinalake.com

Christelle Era vulgaris

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics