POWERWOLF  Lupus dei 
Metal blade

Ceci est donc le second opus des loups de POWERWOLF qui sortira le 4 mai 2007 . Powerwolf, à défaut d'avoir sorti un premier album en 2005 « Return in bloodred » , c'est surtout le projet heavy metal des membres du groupe stoner rock allemand « RED AIM ». POWERWOLF est donc, comme les monstres finlandais de Lordi, inspiré à fond les ballons par le concept des films d'horreur, sauf que musicalement c'est beaucoup plus heavy metal à la Blind Guardian / Maiden que Hard rock à la Kiss / Alice Cooper.
Attila Dom (un mix entre le veneré Demis Roussous et Felix de Crematory), le vocaliste, a dû aller prendre des cours chez Hansi Kursch tant sa voix est proche de celle du chanteur de Blind Guardian.
POWERWOLF propose donc des compositions bien 100 % heavy dans l'ensemble : « Vampires don't die », « Behind the leathermask », « Mother Mary is a bird of prey » avec un sens très prononcé pour le refrain qu'on n'oublie pas et, par moments, clichesque au possible : « Saturday Satan », « In blood we trust ». Le groupe sait aussi proposer des morceaux doomisants « When the moon shines red » qui donnent a la musique un coté très sombre. Mon coup de cur va pour le titre phare « Lupus dei » (un titre qu'on aurait pu trouver sans problème chez les rois du metal) où l'on retrouve une chorale de 30 personnes - d'ailleurs certaines parties de l'album ont été enregistrées dans une Eglise du 12 ème siècle et ca le fait grave. En voyant la pochette un loup qui fait sa prière, on se demande qui il prie : Satan ? Jesus ? Dracula ? on se dit en fait que le groupe possède un grand sens de la dérision et, vu les titres des morceaux, on comprend qu'il faut prendre les paroles au 3 ème degré mais elles restent globalement inspirées par l'histoire de la bible et les clichés traditionnels qu'on retrouve dans notre cher courant musical. Un morceau comme « In blood we trust  » sonne peut-être clichesque, mais ça nous fait un magnifique cheval de bataille métallique. Et si nous avions là les nouveaux Manowar ? En tout cas le groupe ne s'est pas trompé en allant mixer au Friedman studio, car la production obtenue ici est tout bonnement fantastique. Un album de heavy qu'on apprécie de plus en plus après chaque écoute.

Le site  : www.powerwolf.net

Sniper

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics