HALFORD Metal God Essentials Vol. 1 
Frontiers  

Le bien nommé « Metal God » n'est plus à présenter. L'ex puis actuel chanteur/hurleur de JUDAS PRIEST est un artiste aussi talentueux que sa carrière est riche. Tout n'est pas franchement réussi dans le patrimoine musical du chauve tatoué, mais il faut bien lui reconnaître le mérite d'avoir voulu se renouveler. Pourtant, c'est bien dans le registre du heavy metal burné que Rob Halford officie le mieux. Cette compilation, première du nom, et qui ne concerne que la partie « solo » du parcours du frontman, est là pour le rappeler.
Faisant volontairement l'impasse sur la période « Two », réservée sans doute pour le vol. 2, le disque présente des versions remasterisées de morceaux extraits de l'album « War Of Words » (  Into The Pit , Nailed To The Gun ,   War Of Words  ) de FIGHT et des albums « Resurrection » ( Slow Down  , Resurrection  ,  Locked And Loaded  ), et « Crucible » ( Golgotha , Trails Of Tears   , Sun ) d'HALFORD. Curieusement donc, « A Small Deadly Space », deuxième galette de FIGHT, n'est pas représentée, sans que toutefois, artistiquement, l'on ait à s'en émouvoir outre mesure. On notera aussi la présence d'un extrait du récent « Live Insurrection » ( Made In Hell ), d'une splendide version demo de Silent Screams (probablement l'un des meilleurs morceaux du groupe), ainsi que de deux inédits, Forgotten Generation et Drop Out , qui constituent l'un des attraits non négligeables du produit, même si les morceaux en question ne laisseront pas un souvenir impérissable à l'auditeur. Certains remasters donnent une nouvelle jeunesse, un nouveau souffle, à des morceaux déjà en soi brut de décoffrage : on pense aux sus-cités Into The Pit ou Nailed To The Gun , dont les nouvelles versions sont franchement séduisantes. Un DVD bonus vient aussi apporter une plus value non négligeable à l'ensemble : sont proposées les coulisses de l'enregistrement de « Resurrection » (on y aperçoit le duo avec Bruce Dickinson : culte !) ou celles du « Live Insurrection » au Brésil (Rob serrant la paluche à Rudolf Schencker de SCORPIONS : tout aussi bandant !), ainsi que quelques clips vidéo de bonne tenue. L'investissement, on l'aura compris, vaut le coup. Vous savez ce qu'il vous reste à faire.  

Le site : http://www.robhalford.com/

Stef

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics