SCORPIONS Humanity Hour I
Sony Bmg

Chez Ultrarock, nous avons eu la chance d'être conviés à la pré-écoute de "Humanity Hour I", le nouvel album des mythiques Scorpions, quelques semaines avant sa sortie officielle, et on a tellement accroché qu'on s'est précipités pour en acquérir un exemplaire dès son apparition dans les bacs, le 14 mai dernier !
Depuis quelques albums, certains ont pu trouver (à tort ou à raison, c'est affaire de goûts) que Scorpions s'essouflait un peu. Si c'est votre cas (ou pas), vous pouvez sauter sur "Humanity Hour I" les yeux (mais pas les oreilles) fermés !
C'est toujours du Scorpions, bien évidemment, vous ne trouverez pas de blast-beats dans ce nouvel opus, mais du neuf, oui ! Une vraie "évolution". Difficile de ne pas mettre entre guillements ce terme lorsqu'on l'associe au 21 ème album studio d'un groupe ayant 35 ans de carrière, mais pourtant, force est de constater que ce disque sonne résolument moderne tout en restant parfaitement identifiable comme étant du "Scorpions".
Allez, du concret et des détails :
Tout d'abord le thème (on conseillera vivement aux auditeurs de se pencher sur les textes - Scorpions utilisant toujours un anglais très accessible - ils sont vraiment importants dans la dimension et l'ampleur que prend la plupart des titres) : le concept de l'album envisage la fin de l'humanité, dans un futur qui pourrait bien être assez proche, causée par toutes ses dérives, tant matérielles que sur le plan des rapports humains. Une touche d'espoir reste en filigrane (c'est Scorpions hein, quand même, pas Burzum !) : c'est l'amour qui peut nous sauver...
Ca ouvre très fort avec "Hour I" qui scotche l'auditeur avec une prod monstrueuse (rassurez-vous, elle ne se limite pas à ce titre !) et c'est le 1 er point de la modernité évoquée plus haut (même si l'on ne peut pas franchement dire que Scorpions ait souvent eu un son dégueu). Les riffs sont résolument différents de ceux que le groupe proposait jusque là et on est à la limite du néo ou du thrash sur certains titres aux guitares bien lourdes. C'est en effet sur les rythmiques (le nouveau batteur y est sans doute pour quelque chose...) et les tempos que l'on trouve le plus d'originalité. "We will rise again" est carrément une valse-metal, c'est dire si ça change !
Mais la voix est là et ça, c'est la signature du groupe. Klaus Meine, qui s'était rendu disponible pour une conférence de presse lors de la pré-écoute, nous avait confié avoir travaillé pour la 1 ère fois avec un coach vocal, et, bien qu'a priori on se demande pourquoi il en aurait eu besoin, il nous revient plus en forme que jamais avec son timbre si particulier capable de restituer émotion et puissance, les deux composantes phares du concept de "Humanity Hour I" si vous avez tout suivi...
Alors évidemment, tout n'est pas nouveau (mais tout est beau !). Aussi, inconditionnels des légendaires ballades qui ont fait le succès médiatique du groupe, vous aurez droit à deux superbes moments (au choix : ) idéaux pour emballer en boum / de pure émotion "passe moi les kleenex" ("The future never dies" et "Your last song"). Mais on n'oublie pas le "vrai" rock aux refrains imparables à la "hurricane" auquel nous ramènent "The game of life" ou "3-2-1" (attention, celui là vous allez le chanter pendant au moins 8 jours non-stop !).
Il faut aussi préciser que, sur les titres qui ne s'imposent pas forcément comme des tubes à la première écoute, on ne nous sert pas une soupe mielleuse et plan-plan comme il aurait été facile de le faire pour "meubler", mais bien de vrais "mid-tempo" accrocheurs que l'on se plait à découvrir dans le détail au fil des écoutes ("Love will keep us alive" ; "You're lovin' me to death" ; "Love is war" ; "The cross"...).
Conclusion : on n'a trouvé aucune raison de critiquer "Humanity-Hour I", alors on ne va pas le faire ! Gageons que votre disquaire sera en rupture de stock si vous achetez cet album tant il est probable que vous le recommandiez ensuite à tout votre entourage et votre famille sur 7 générations !

Le site : www.the-scorpions.com

Lullaby

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics