SINAMORE  Seven sins a second
Napalm records

L'automne est arrivé avec son lot de feuilles au sol, sa grisaille et ses températures fraîches. Les jours sont de plus en plus courts et la tristesse se lit sur le visage de tous. C'est avec la goutte au nez et la boite de mouchoirs scotchés au clavier que je vous présente Sinamore et son deuxième album, dans la plus grande tradition du métal goth rock. Sortez le maquillage, vos fringues noires et commençons tous à pleurer.
J'en fais peut être un peu trop car la musique de notre groupe du jour n'est pas si dépressive que ça. Je me lance joyeusement dans la critique et donne mes premiers mauvais points. Niveau originalité, Sinamore n'apporte rien de nouveau et peut être comparé à moultes autres formations. La liste est énorme, mais je ne citerai que quelques exemples dont Him, Lacrimas profundere ou To die for. Si ces noms vous donnent de l'urticaire, passez votre chemin pour éviter une nouvelle crise. Pour les autres, une oreille attentive sera demandée. Non Sinamore n'est pas original, oui Sinamore manque de charisme, oui et toujours oui sa musique ne va pas révolutionner le monde, mais une chose est sûre; « Seven sins a second » est tout de même un bon disque. Les compos du groupe sont de qualité et l'ensemble du disque passe bien et sans effort de concentration. On ne tombera pas dans le grotesque ou la facilité. La production est très correcte et l'ambiance pesante juste ce qu'il faut. On n'est pas non plus en train de se farcir une galette de doom pour dépressif. Le public visé ici est la jeunesse gothique qui met du noir à longueur de journée mais sans trop savoir pourquoi. Tout est-il bon chez Sinamore ? Oui, tout, hormis que le groupe n'arrivera pas à passer au stade de leader s'il ne trouve pas un poil d'originalité. Rien n'est d'eux et on peut dire que niveau recyclage d'ambiances et de riffs, le groupe atteint des sommets. Certains titres (Better alone / Far from a dram / The burning mile) auraient pu être joués par d'autres groupes et l'on y aurait vu que du feu.
L'efficacité est la force du groupe qui nous délivre un album complet mais dont les trop nombreuses références gâchent un peu le tout. Si Sinamore arrive à passer le cap du vilain petit copieur, il pourra envisager une place auprès des tout meilleurs dans cette catégorie. L'album parfait pour ceux qui découvrent le style et un bon passe-temps pour les adeptes.

Le site : www.sinamore.com

Jerem13

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics