listenable records

Sybreed avait réussi son coup en 2004. Leur premier album « Slave design », très inspiré des Fear factory et autres groupes cyber du moment, a connu son quart d'heure de gloire et nous promettait un avenir radieux. Pour cela, le groupe devait trouver une identité propre pour ne pas être estampillé de l'étiquette « cyber clone ». « Antares » est enfin arrivé et qu'on se le dise de suite, Sybreed s'installe en patron.
A l'heure de la quasi mort de Fear factory, de l'autoprogrammé fin de Ministry et du déclin de Soilwork, le monde de l'indus cyber metal cherche le groupe qui va pouvoir relancer la machine. Sybreed a semble-t'il trouvé sa bonne recette. Gardons les bon cotés du premier album à savoir les riffs syncopés boostés par une production exemplaire et des refrains accrocheurs. « Antares » repousse les limites en incluant plus de samples, plus de voix claires, plus de riffs destructeurs, plus de tout. La cohabition élèctro et métal est réussie et l'un ne pourrait se passer de l'autre tant leur importance est vitale. L'augmentation de sons cybernétiques donne un coté plus progressif à « Antares » qu'a son prédécésseur. « Slave design » nous offrait un bon paquet de tubes mais il manquait le lien entre eux pour faire un album plein. L'erreur est réparée et le nouvel opus suit la même voie tout le long. Ses morceaux s'enchaînent avec logique et justesse. De la chanson qui tue en veux tu ? En voilà ! « Ego bypass generator », « Isolate » ou « Neurodrive » (à la rythmique très suédoise), ne sont que quelques exemples de ce qu'est l'album qui me redonne espoir quant à l'avenir du cyber métal. Alors oui, certains vont crier à l'injustice ou au complot. Le nombre croissant de passages voix claire peut agacer certains, c'est une certitude, mais tout ceci n'est qu'une question de goûts. Au petit jeu des similitudes, je joue et claque à la face du monde (ou presque) que Sybreed est le parfait alliage de Meshuggah, Fear factory et de l'armada de bon groupes « made in Sweden ». Je le dis haut et fort !
Vous l'aurez compris, je suis fan. « Antares » est ma plus grande baffe cybernétique depuis un sacré bout de temps. Leur prochain passage sur Paris avec Pain est un rendez vous à ne manquer sous aucun prétexte. Aucun mot des parents ou autres excuses ne sera accepté. Le voyage dans l'espace peut commencer, laissez vous guider.

Le site : www.sybreed.com

Jerem13

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics