THE AGONIST Once only imagined
Century media

Le 20 juillet 2007 est sorti le premier album du groupe canadien The Agonist. Du très bon son, de l'originalité et de bonnes composition pour ce Once only imagined . Chaque chanson dégage une force et une énergie incroyable grâce aux guitares lourdes et aux divergents chants d' Alissa White Gluz, qui, comme Sabrina Classen ( Holy Moses ) et Angela Gossow ( Arch Enemy, dont le prochaine opus sortira le 24 septembre 2007) ), pratique le chant black. Ces deux groupes nous ont prouvé que les femmes pouvaient être aussi bonnes que les hommes dans ce domaine et The Agonist nous le prouve une fois de plus . La différence ici, est que la chanteuse alterne chant black et chant claire. Même si ces contrastes peuvent s'avérer un peu répétitifs à l'écoute de l'album, à cause du schéma classique qu'est couplet en voix black suivi de refrain en voix claire, chaque chanson possède des atouts qui au final font d'elle des compositions bien uniques et définies.
Après une courte intro, l'album débute par Rise and Fall , chanson aux rythmes saccadés auxquels s'oppose et succède un refrain mélodique en voix claire. Dans un tempo plus rapide suit Born Dead Buried alive, et Take a bow. , alors que sur des passages calmes et mélancoliques de Trophy Kill , on trouve des murmures à la Cradle of Filth.
Ainsi Once only imagined va sans aucun doute porter le groupe sur l'avant de la scène actuelle. (En tournée dès septembre en Amérique avec Epica et Sonata arctica et Enslaved.) Une chanteuse apparemment très bonne mais attendons de voir ce que cela donne en live, où les superpositions et enchaînements des différentes voix s'avèreront plus difficiles qu'en studio.

Le site : www.myspace.com/theagonist

Ga'Hell

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics