VOLBEAT Rock The Rebel / Metal The Devil
Mascot Records

Volbeat est un groupe danois qui après avoir sorti un premier album et rencontré un franc succès et de nombreux prix dans son pays natal, revient aujourd'hui avec «Rock The Rebel / Metal The Devil ». Pour être honnête, je ne connaissais pas ce groupe et ce fut donc pour moi un voyage vers l'inconnu lors de la première écoute. 
Introduction country pour le premier titre et début d'inquiétude. Y'aurait il des cowboys au Danemark ? Mon appréhension est alors vite effacée, oubliée et mise aux oubliettes. Car Volbeat ça dépote sévère, du bon gros riff metal n roll, ça envoie, ça décoiffe, pendant tout l'album, pas une minute de répit. Et encore je ne vous parle que de la musique, parce que le gros point fort du groupe c'est la voix de Michael Poulsen. C'est bien simple, imaginez le croisement improbable de James Hetfield et Elvis Presley. Au départ, c'est vrai qu'un sourire moqueur commençait à poindre le bout de son nez. Mais au fil de l'écoute, on apprivoise cette voix particulière et on finit par l'adorer. Tous les gimmicks rock n roll y passent, du « oh yeah » en veux tu en voilà, pour le metal il vous suffit d'ajouter le growl à Mister Hetfield. Chez Volbeat, pas de linéarité, pas d'ennui la moindre seconde, pas de prise de tête inutile, you want fun, you've got it. Prenez une chanson comme « The Garden's Tale », on dirait du Flogging Molly ou du Dropkick Murphys, c'est festif, rythmée, rien à dire et en plus vous avez ce petit grain de voix si particulier qui vous fait hésiter entre déhanché elvissien et pogo des familles. On a même droit à un clin d'il à Johnny Cash, le titre « Sad's Man Tongue », début country, ballade tranquille à cheval dans les rocheuses pour finir au galop dans la dernière ligne droite de Longchamp. Cet album contient des bonnes chansons et des tubes. En plus des titres précités, je peux rajouter « Radio Girl » et son rythme entêtant et entraînant, du heavy rock sans matière grasse, à consommer sans modération. Ma petite préférée reste quand même « A Moment Forever », boobalotop, oh yeah, wouh, bref des paroles hautement philosophiques, mais honnêtement on en a rien à faire, on est là pour le fun et le rock. Et à l'écoute du disque on prend son pied et on peut même le balancer à la tête de son voisin parce que quand on aime on ne compte pas.
Pour conclure, Volbeat c'est mon coup de cur du moment, du rock, du heavy, du metal, c'est efficace, rentre dedans, et puis cette voix est tout juste indélébile une fois inséré dans vos tympans.
Pour paraphraser un intellectuel américain, natif de South Park, Colorado, Eric Cartman pourrait déclarer : « Volbeat, ça troue le c*l, et d'ailleurs je rentre à ma maison l'écouter ».

Le site : http://www.volbeat.dk et http://www.myspace.com/volbeat

ML

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics