Accueil

Chroniques

 

 

 

 

 

 

 

 





Design : essgraphics

 

A GIRL A GUN A GHOST Through The Eyes of Ahab
Siegeofamida

A Girl A Gun A Ghost. Une fille, un flingue, un fantôme. J'avoue que niveau nom de groupe, on peut aisément faire mieux. Bref, ne pas se fier au patronyme et s'attacher à la musique. A Girl A Gun A Ghost nous vient des Etats-Unis et pratique le genre bien à la mode ces derniers temps, à savoir l'émo métalmèchecore. Premier album donc pour nos gentils américains, sponsorisés par toutes les marques de gels existants.

Ne croyez pas que je sois méchant gratuitement, les arguments arrivent. Tout d'abord, pour commencer sur une note positive, je vous présente les éléments agréables à retenir de ce disque : la pochette et la production. Voilà ça c'est fait et pour ne pas être catalogué serial emo killer, j'avoue que j'ai écouté cet album quelques fois afin de me forger un avis objectif. A quelques rares moments, je me suis surpris à taper du pied mais je pense qu'il s'agissait d'un geste inconscient pour me persuader que je n'avais pas totalement perdu mon temps. Le gros défaut de ce disque réside principalement dans son chant, quoique le mot ne soit pas idéal car il s'agit ici d'un braillement vite irritant qui ne s'arrête que trop rarement pour notre plus grand malheur. Autant j'aime bien quand cela hurle, crie, vocifère ou imite les cochons qu'on égorge mais là c'est juste au-delà (voir en deçà) de tout. Reste la musique me direz-vous, et bien quand elle n'est pas couverte par le brailleur de service, on peut juste dire qu'il n'y a aucune personnalité, enfin si : celle des autres. Pour couronner le tout, mon bonheur auditif dure près d'une heure (youpi !!!) pour 14 titres (re-youpi !!!).

Pour conclure, la vague de jeunes fans ultra méchés va se jeter sur ce disque comme sur la dernière marque de gel à la mode. Pour ma part, A Girl A Gun A Ghost peut se résumer à une seule phrase : beaucoup de bruit pour rien. Un groupe, un disque, nextů

Le site : http://www.myspace.com/agirlagunaghost

ML