ALESTORM Captain Morgan's Revenge
Napalm Records

Souquez ferme moussaillons, voici venir le Capitaine Morgan. A la tête de son nouveau vaisseau, le ALESTORM, notre fier capitaine était prêt à en découdre avec les marins d'eau douce que nous sommes et n'avait qu'une idée en tête, devenir le plus terrible pirate exerçant encore sur les mers du globe. L'équipage, composé des plus valeureux écossais encore en exercice, n'espérait qu'une chose, servir Morgan jusqu'aux confins des mondes engloutis afin de diffuser les bonnes paroles du captain , quitte à employer la violence du Power Métal à la RUNNING WILD. Pour cela, le ALESTORM, armé de 10 canons en fonte de quarante minutes, s'apprêtait à livrer bataille en nos eaux Française.

Le premier tir, que subit mon navire, par l'intermédiaire d' « Over the Seas » toucha le bastingage et ébranla ma voilure, mais ne m'impressionna pas plus que cela. Il m'en fallait quand même plus pour que je baisse pavillon et rende les armes. Le tir était puissant, mais je me rendis compte que le capitaine avait certainement forcé sur le houblon et autres alcools à base de rhum, d'où ce petit écart de précisions qui aurait permis de mettre à bas ma voilure en un seul coup. Les autres canons se firent entendre, toujours avec la même puissance, « Captain Morgan's Revenge » ou « The Huntmaster »mais ne furent pas plus précis que ce premier coup de semonce. Pourtant ils finirent par me faire imaginer que nos pirates écossais étaient beaucoup plus sympathiques qu'antipathiques et que les soirées dans les gargotes et tavernes de l'île de la tortue devaient être des plus festives et des plus arrosées.

L'artilleur en chef, avec son six coups, comme le premier canonnier et son quatre coups, étaient bien à leurs postes et démontrèrent des talents à viser juste, mais la distance prise par mon navire ne permis pas qu'ils fassent mouche et ce, malgré la cadence élevée diffusée par le marteleur de fûts (de bière). Alors, Morgan allait-il arriver à ses fins et avoir enfin le statut du plus dangereux Pirate Ecossais en exercice ou allait-il finir sa route dans un des nombreux ports d'attaches et sombrer corps et âme dans l'anonymat et l'oubli?

Jusqu'à maintenant, personne ne le sait, mais il paraîtrait, de source avinée, qu'il serait le fils caché du Soldats Louis et de la vierge de fer et que sa soif (Hips) de victoire finira par payer. Mais ceci est une autre histoire….Aubergiste, une cervoise !

Le site : http://www.myspace.com/alestorm

Dave.

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics