Accueil

Chroniques

 

 

 

 

 

 

 

 





Design : essgraphics

 

ALGHAZANTH Wreath Of Thenetat
Woodcut records

«Wreath Of Thenetat» va-t-il réussir là où ses quatre prédécesseurs ont échoué ? On peut en effet se poser la question, et même en douter, car comme on pouvait déjà le reconnaître à la sortie de «Osiris» (le troisième album du groupe) on ne voit pas trop ce que Alghazanth peut faire de plus pour nous convaincre. Bien sûr le genre, si populaire il y a une dizaine d'années, est maintenant passé dans la catégorie has been'. Le succès temporaire des C.O.F. et autres guignols a fait correspondre Majestic black metal avec musique tape à l'il, clichés racoleurs le tout destiné à un public (pré)adolescent. Et pourtant, le symphonique black metal a (à ses débuts) apportait au genre un nouveau souffle, une nouvelle dynamique. Même si je n'en suis pas toujours trop fier, je me remets de temps en temps (avec un certain plaisir) des vieilleries tels que «The Principle Of Evil Made Flesh» ou «Dusk and Her Embrace».

«Wreath Of Thenetat» fait donc partie de ces albums qui auraient fait l'objet d'une attention toute particulière au début des années 90 et qui maintenant sortent dans un certain anonymat. C'est finalement assez dommage car «Wreath Of Thenetat» est, dans son genre, vraiment excellent, un combiné de black aux tempos ultra rapides, de passages atmosphériques vraiment efficaces, de parties de clavier pas trop envahissantes, le tout servi avec des vocaux écorchés (d'ailleurs bien moins irritants que ceux de Dani Filth). Forts de leurs longues expériences, les membres d'Alghazanth nous délivrent huit plages terriblement efficaces car intelligemment construites. Seul le style peut rebuter une grande partie des fans de black mais objectivement, «Wreath Of Thenetat» est un excellent album de Majestic black metal.

Le site : http://www.alghazanth.com

Jordy