Accueil

Chroniques
 


ANGALYS U.T.O.P.Y.S.
Punkette prod

Deux ans seulement après sa première démo, Angalys revient avec détermination nous proposer sa nouvelle réalisation. Rapidement épuisée, cette première avait fait une bonne impression et ce même chez certains webzines métal. D'emblée et à tous les niveaux on sent que le niveau est monté d'un cran. Le visuel pour commencer ne s'inscrit pas dans le registre trop répandu des codes usés et faciles, sobriété signifie ici efficacité et originalité.

Angalys c'est la collaboration improbable d'un guitariste « fashion » fan de Garbage et d'un bassiste excentrique (le chapeau c'est lui !) ne jurant que par Pantera. Après quelques changements de line up les deux compères s'acoquinent étrangement avec un batteur qui doit avoir tatoué le nom de son groupe fétiche sur la fesse gauche à savoir Toto et finalement avec une chanteuse issue d'un groupe de prog technique, farouche adepte d'André Matos et Mark Knopfler. Quelle est donc la démarche musicale de ces musiciens venus d'horizons si différents ? Simple : vous faire bouger, danser, chanter !

Cet album présente 11 titres et autant vous le dire tout de suite ces 11 titres sont 11 tubes rock potentiels qui ne démériteraient pas à tourner en boucle sur les Oui fm et autres Le Mouv' ou en rotation sur les chaînes musicales. Pour l'instant ce groupe est encore underground alors profitons-en !

On le sait depuis un bon moment, enregistrer chez soi est un avantage, on a le temps et l'informatique permet de hisser sa production à un niveau parfois supérieur à des produits issus de studios dits « pros » et qui ont coûté les yeux de la tête. Pour booster son enregistrement le groupe a confié le mixage et le mastering à Bertrand Drécourt (Inner chaos, Jadallys, Conscience, Third eye) histoire de mettre à la disposition du public un produit de qualité.

Parlons du contenu maintenant. Premier point positif le son est large, il ne sent pas le copié collé ni le découpage informatique, la batterie est bien présente, le résultat sonne furieusement live et intense. Des titres comme  Mal de glace, Punkette, De retour, No flowers sont de véritables concentrés d'énergie. Pour vous ménager, l'album démarre avec U.T.O.P.Y.S. le morceau éponyme celui ci plante bien le décor afin que l'appropriation de l'univers musical du combo vous soit aisée. Ensuite c'est simple, c'est un enchaînement de hits Rock bien musclés : Tant pis, Je mens, Mal de glace, Punkette, Encore, sont autant de petits airs bien catchy que vous retiendrez à votre insu. En écoutant ces chansons (oui ce sont des chansons), vous trouverez plusieurs références musicales, le punk rock (Punkette, Bocal, De retour), des arrangements electro (Tant pis, No flowers, Je mens), des clins d'il au reggae (Encore), au métal (le solo de Punkette), au ska (De retour).

Derrière des textes simples, directs et accessibles se cachent une innocence feinte et on peut voir deux niveaux de lecture et un thème général ; la positivité. À l'image de sa chanteuse, Angalys vous charme , vous attire et vous délivre tranquillement son message; avancer, se donner les moyens, se bouger dans le bon sens. Démarche renforcée par un détail important ; les paroles sont toutes intelligibles, la prononciation et la voix presque enfantine de Lulu au chant sont volontairement soignées, pas de growls, pas d'envolées lyriques, pas de niaiseries forcées, juste de la précision et une sensibilité attachantes. Même si j'ai tendance à croire qu'en terme de public la cible se situe plutôt du côté des teenagers, il est sûr que chacun trouvera une part de curiosité et d'intérêt pour ce groupe se démarquant de la trop grande masse des clônes qui polluent malheureusement le paysage musical français.

4 titres sont en écoute sur le myspace du groupe, allez donc y faire un tour car pour avoir vu le groupe à l'oeuvre sur scène et la réaction du public (des hard coreux et des métalleux qui headbanguent ! Des fans de hip hop qui font la chenille !) il y a de fortes chances pour que vous fredonniez rapidement ces petits airs efficaces qui font mouche.


Le site : www.angalys.com + www.myspace.com/angalysgroupe

Max Born