BENEA REACH
" Alleviat. "

BENEA REACH Alleviat
Tabu Recordings

Groupe norvégien de… black ? Euh non ! De post-hardcore ! Et du bon qui plus est !
Fondé en 2003 par Marco Storm (batterie) et Ilkka Volume (chant), officiant auparavant dans le groupe punk hardcore Selfmindead, Benea Reach s'étoffe en 2004 de 4 nouveaux membres afin de former un sextet composé de 3 guitares. Le nom du groupe, dont la signification volontairement gardée secrète, ne semble vouloir se rattacher ostensiblement à aucun genre en particulier. Une pochette originale également, tout aussi hermétique, montrant un voile rouge (qui se lève ?).

Une démo, « Pandemonium », sortie en 2004 est bien accueillie. Le groupe signe chez Tabu Recordings et livre en 2005 son premier album, « Monument Bineothan » qui lui vaudra d'être nominé au 35e prix norvégien Spellemann dans la catégorie métal, aux côtés d'Enslaved, Gorgoroth et Keep of Kalessin. En 2008, Benea Reach sort son deuxième album, « Alleviat », dont le nom résonne comme une résurrection (du grec ‘egeiro', se relever après un coup dur). Et difficile de ne pas se réveiller avec un vacarme pareil…

Alleviat est un album tout en contraste, doté d'une composition assez complexe. On ne peut s'empêcher de penser à Meshuggah, notamment dans le jeu des guitares, d'une galopante régularité, et certains passages vocaux. Mais il ne s'agit en aucun cas d'un quelconque plagiat. Bene Reach possède son propre caractère, reconnaissant les influences de Neurosis, Candiria, Brick, Botch, My Bloody Valentine, Cult of Luna, Mastodon et tout particulièrement le single « None » de Meshuggah.

Ikka au chant s'égosille à pleins poumons, ce qui peut créer occasionnellement quelques grésillements d'oreille pour qui n'est pas coutumier du genre. Mais quelques respirations mélodiques plus douces nous permettent de reprendre nos esprits, avant un nouveau déferlement de furie dévastatrice. Ikka semble à l'aise dans toutes les tonalités, alternant avec une grande maîtrise les transitions entre hurlements rauques ou criards et les échappées claires. On peut également noter la présence d'une voix féminine, notamment sur « Reason », l'un des meilleurs morceaux de l'album.

Cet album agressif plein de rage et de furie, très bien construit, réalise un beau compromis entre les passages mélodiques et les assauts brutaux, dans une atmosphère oppressante. Un groupe à suivre indubitablement…

Le site : http://www.beneareach.com + http://www.myspace.com/beneareach

Maëlstrom

 






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr