Accueil

Chroniques

 

 

 

 

 

 

 

 





Design : essgraphics

 

BENSOUSSAN Matris Futuor
Disagree

Avec ce premier album d'à peine 25 minutes, ce quatuor nivernais confirme que de grosses pointures telles que Biohazard ou Hatebreed ont eu raison de leur permettre de partager leur affiche.

« Matris Futuor » est l'équivalent latin de « motherfuckers » ; une fois qu'on sait cela, on est en mesure de comprendre le message que ce groupe, qui tire son nom de Tchao Pantin, veut nous délivrer.

Avec de grosses influences du hardcore old-school new-yorkais de Biohazard ou Madball dans des morceaux tels que « Absolute Bastard », « Glory to Fuckers » ou encore « In Gold We Trust », les membres de Bensoussan nous montrent qu'ils maîtrisent assez bien la double pédale (présente là où il faut), la basse (prédominante, elle permet d'alourdir l'ambiance) et les rythmiques (assez tranchantes qui poussent à se jeter dans le pit).

Leur reprise de « J'ai vu » de Niagara fait plus penser à leurs compères français de Lofofora et diffère assez du reste de l'album qui est, somme toute, assez banal. Les rythmes, même s'ils donnent envie d'headbanger, sont basiques, les morceaux ne sont pas très inspirés et se ressemblent un peu tous quand on prend la peine de les écouter attentivement.

Finalement, Bensoussan dispense un « hardcore metal » assez pêchu, plaisant à écouter, mais qui a le malheur de lasser assez vite. Ce doit être ce genre de groupe à avoir plus de succès en live qu'en album. A bon entendeur.

Le site : ht tp://www.myspace.com/bensoussan

Dod.