CIRCLE II CIRCLE
" Delusions of grandeur "

CIRCLE II CIRCLE Delusions of Grandeur
AFM Records

Ce quatrième album des floridiens de Circle II Circle possède une structure assez atypique vu qu'il est composé de 10 chansons réparties sur 99 pistes (vous l'aurez compris, chaque chanson remplit 10 pistes du CD). « Fatal Warning » ouvre cet album en force avec une batterie tonitruante qui renforce une guitare assez progressive. Vient ensuite le refrain assez typique avec un chant en avant par rapport aux instruments. La bonne surprise de cette chanson est son solo de guitare d'une cinquantaine de secondes.

« Dead of Dawn », un peu plus posée, est plus accessible mais reste construite sur le même modèle. Le refrain revient souvent et reste vraiment prépondérant.

« Forever », tout comme « Waiting », « Soul Breaker » ou « Chase The Lies », est construite par le chant très prédominant de Zachary Stevens et des guitares assez rapides par moment, renforcées par la grosse caisse et par la basse. Zac a l'air de ne jamais se fatiguer car rares sont les passages instrumentaux.

« Echoes » est la première balade de cet album, avec un début au piano renforcé par la douce voix de Zac. Les guitares électriques se rajoutent ensuite pour souligner l'ambiance mais la chanson n'en devient pas violente pour autant, bien que le chant s'énerve un peu par moment.

« Seclusion » se démarque un peu des autres en commençant par des arpèges doux en son clair et un petit solo de guitare électrique pour accompagner. La voix se marie ensuite très bien avec cette ambiance posée mais on reste un peu déçu lorsque les guitares reprennent le son électrique basique et que s'enchaînent les riffs les plus communs, comme dans les chansons précédentes.

« So Many Reasons » ressemble, dès les premières secondes, à « Waiting » ou « Soul Breaker ». Toujours le même genre de riffs qui semblent constamment dans la même tonalité, en retrait par rapport au chant. Cependant, cette chanson surprend agréablement l'oreille par un passage instrumental basse-batterie qui se renforce petit à petit par un solo de guitare et ensuite par un rythme de guitare palm-mute. Malheureusement, le refrain reprend ensuite le flambeau et la chanson retombe à nouveau dans la banalité.

« Every Last Thing » débute, comme « Seclusion », au piano, accompagné cette fois d'un solo de guitare. Cette ambiance rappelle pas mal Within Temptation, surtout lorsque le chant calme de Zac se rajoute. La touche CIIC reprend vite le dessus et on rentre à nouveau dans des riffs aux notes PM en retrait par rapport au chant. Heureusement, le piano revient de temps à autre dans cette chanson, ce qui lui donne une atmosphère particulière, différente des autres.

En bref : composé d'anciens membres de Savatage, CIIC propose finalement un heavy métal progressif assez commun.

Le site : www.circle2circle.net/ + http://www.myspace.com/circleiicircle

Dod.

 

 

 

 

 






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr