DIRTY FONZY Here We Go Again
Enrage prod

Quand on écoute « Here We Go Again », on pourrait croire qu'on a affaire à un groupe punk américain, mais après « Playing Punk Song » sorti il y a quatre ans, cet album est la deuxième galette de Dirty Fonzy, un groupe bien de chez nous originaire de la région d'Albi. Avec une production nettement plus aboutie que sur leur premier album, « Here We go Again » ravira principalement tous les amateurs de punk rock old school. On peut y retrouver l'influence de groupes tels Rancid ou les Clash mais aussi de Offspring.
La première plage, « I Try », oscille entre un punk énergétique assez brut pour les couplets, des riffs de guitares et un chant accrocheur pour les refrains qui rappellent Offspring. « Radio N°1 » est un morceau très abouti et bien produit qui mériterait, à mon avis, une sortie en single. « Here We Go Again », plage titulaire poursuit, un rien plus calmement, dans la même veine. Si les deux premières chansons s'inspiraient d'Offspring, « The Voice of Anger », est, lui, nettement plus « old school ». »Loaded Guns » nous propose une petite respiration punk rock reggae/ragga qui coupe un peu l'album et en fait ressortir les différences. On revient dans un style Offspring avec « Dirty Fonzy », coulé et agrémenté de cuivres, suivi d'un « Back in Town » qui nous surprend par son intro country, pour terminer par un punk rock endiablé. Une bonne ligne de guitare lance « Cruel Girl », un morceau où on sent l'évolution dans le travail de composition du groupe. « What I Want » enchaîne sur le même rythme. Avec « Bad Boy », on revient sur un bon rock punk old school relativement calme, ponctué par l'intervention de cuivres. « Fake Rebel » revient un peu plus dans le stéréotype de la chanson punk Offspring, avec un jeu de guitare différent dans les couplets. « Pigz Will Die » est un titre très complet, avec ses légères influences reggae, ses cuivres et son phrasé spécifique, que j'apprécie beaucoup et que me fait sourire. Energie, riffs ravageurs, solo de guitare, sont les éléments qui ponctuent un bon « Living On The Right Side ». On termine l'album avec « Million Miles Away » qui serait digne de figurer sur un album des Pogues ; un punk rock folk de bistrot.

Le site : http://www.dirtyfonzy.com/ et http://www.myspace.com/dirtyfonzy

Franki

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics