EKHO
" Rebirth "

EKHO Rebirth
Syncope management

EKHO est une jeune formation née dans la région du Mans en 2003 ; son nom provenant d'une déformation de « Echoes », titre d'une chanson des Pink Floyd. Le style du groupe est donc annoncé : un rock psychédélique, planant et expérimental.

En 2006, le groupe se lance dans la composition d'un 6 titres (Rebirth) basé une approche électro-acoustique de son rock psychédélique. Le résultat, c'est ce CD très agréable et prometteur qui fait penser tour à tour à Radiohead, Muse, Porcupine Tree, Anathema ou au Pink Floyd autant dire que d'entrée de jeu, la barre est placée assez haut.

Je parle rarement de l'artwork (en partie parce que celui de la version promo n'est pas toujours identique à l'article que vous pourrez acheter en magasin), mais ici la pochette signée Benoît Basillais est une pure beauté ; un paysage post-apocalyptique ( ?) où la vie est en train de renaître par bulles (rebirth).

L'écoute débute par une longue « Intro » de 2'45. Le ton est donné. Un surprenant mélange électro-acoustique assez innovant (me faisant penser à un mélange de Stereolab, Pink Floyd et Radiohead). L'accélération progressive du rythme et l'évolution des sonorités collent à l'idée de renaissance. « Rebirht », plage titulaire de l'EP est un single en puissance : prenant, puissant, bien construit et varié (et d'une durée correspondant plus ou moins aux impératifs de passage en radio). « Gaïa » nous plonge dans une ambiance assez étrange et déjantée où le chant à la Bellamy (Muse) convient parfaitement. « Silence » commence avec une rythmique électro en intro à laquelle s'ajoute les instruments acoustiques puis le chant. Un titre un peu plus puissant qui met le chant en valeur où l'on sent une montée en puissance progressive venant de l'intérieur. « Dreamer » nous offre un chant plus posé où les instruments se marient parfaitement mais, personnellement, je me suis senti plus spectateur de la chanson, qu'entraîné dans un autre univers (principalement pendant les deux premières minutes), même si le spectacle était de qualité. Et nous voici déjà arrivé au dernier morceau « Chaotic Brain », un titre assez dynamique et rythmé dans lequel on peut imaginer que la renaissance est maintenant accomplie et que la vie se développe de façon anarchique et volontaire.

Bref un EP très prometteur qui plaira beaucoup à ceux qui apprécient Radiohead, Muse et Pink Floyd. Un CD d'une grande homogénéité où tous les morceaux ont pourtant leur spécificité et où le sentiment de répétition est absent. On attend impatiemment l'album maintenant.

Le site : http://www.myspace.com/ekhogroupe

Franki






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr