HEAVEN SHALL BURN  Iconoclast
Century media

En 2006, “ Deaf to our prayers” m'avait littéralement cassé les fesses. Et bien je crois que je suis reparti pour un tour avec ce nouveau bijou signé Heaven shall burn. « Iconoclast » ou comment mettre tout le monde d'accord une bonne fois pour toute. Voici le groupe qui peut rabibocher les metalcoreux avec le reste du monde. Voyons ce qu'a dans le ventre cette album qui sent bon le succès.

Comment regrouper qualité, quantité et efficacité sur un seul et même disque ? Peu de groupes savent le faire et c'est encore plus appréciable de voir un groupe comme HSB réussir cette passe de trois. Qui peut se permettre de vous claquer presque une heure de métal  sans ressentir de la lassitude ou de l'ennui ? Certes sur les 14 morceaux de l'album, il y a une intro, une outro et un morceau instrumental en fin de parcours. Mais le tout se fond dans la masse comme par magie et en devient presque nécessaire. Pour ceux qui avaient adoré l'album précédent, pas de soucis la suite ne peut que vous convenir. Le groupe a trouvé son style et un son digne des plus grands. Une production toujours parfaite et énergique accentue l'effet rouleau compresseur de l'ensemble. Certes les nouveautés ne sont pas nombreuses et on pourrait légitimement pensé que cet « Iconoclast » est la suite logique de DTOP. Mais peut-on recycler le style du metalcore autrement qu'en faisant de bons albums? Ma réponse est non. De plus, mettre HSB dans la même catégorie que les KSE et autre As I Lay Dying me paraît un peu déconvenu, ceci n'est qu'un avis personnel. Pour en revenir à l'album, la plupart des titres sont sur un tempo rapide avec son lot de riffs mémorisables et efficaces dés la première écoute. Les refrains enragés sont toujours de la partie. Seul bémol, et encore, la voix est excellente mais pourra peut être lasser certains au bout de 50 minutes de cris infernaux. Pour ma part, point de lassitude. Les refrains voix claires n'existent pas ici, d'où la grosse différence avec le reste de la planète metalcore. Le pit ne sera qu'un vaste carnage au son des « Endzeit », « Like a thousand suns » et autres bombes. A noter le sympatoche « Black tears » et son petit coté heavy.

Sans se renouveler le groupe a réussi le pari d'atteindre la maturité. Un achat indispensable pour l'amateur de métal sous toutes ses formes. Le groupe viendra nous rendre visite en avril sur Paris et l'on espère prendre la même claque sur scène que sur cd. Donc je pourrais résumé tout ça par : J'adore, je kiffe, c'est trop de la bombe…Mais le mieux serait tout bonnement de le dire en un seul mot : TUERIE !

Le site :  www.heavenshallburn.com

Jerem13

www.ultrarock.net                                                               design essgraphics