Accueil

Chroniques
 

INFECTED MALIGNITY Re :bel
Anticulture Records

Dans la série « il faut un début à tout », voici donc la chronique de mon premier groupe japonais, à savoir Infected Malignity. Formé en 2004, ils ont déjà sorti un premier album à classer dans la catégorie death/grind, autant dire que ces gentils nippons ne font pas dans la dentelle. Aujourd'hui arrive dans les bacs cet EP nommé « Re :bel » et force est de constater que l'orientation originelle a été oubliée en cours de route.

L'introduction tout d'abord : on est loin d'un carnage, d'une brutale sauvagerie, arpèges allant crescendo, mélodiques à souhait, bien exécutés certes mais déroutant si on se réfère à l'historique du groupe. Bon, vous me direz, il ne s'agit que d'une intro, et dès le deuxième titre, la vitesse est de retour mais en version light. Fini le style sorti des abattoirs de Rungis, on se retrouve ici avec la nouvelle tendance, à savoir, le bon vieux deathcore des familles. Des petits riffs groovy, une batterie qui blaste parfois mais pas trop, une petite guitare mélodique pour adoucir les murs et une voix perdue entre le growl death et le flow hardcore. Même si tout ça fleure bon une certaine forme d'opportunisme pour toucher un plus large public, on peut quand même saluer la qualité technique de ce disque, le son est bon, bref ces japonais sont loin d'être des manchots.

Autre avantage, le style ayant tendance à tourner en rond, avec seulement 22 minutes au compteur, ici, on n'a pas le temps de s'ennuyer.

Les fans du début seront déroutés, le nouveau style pourra plaire à un plus grand nombre, quant à moi, je trouve que le tout est suffisamment assez bien maîtrisé pour que l'on laisse sa chance au disque.

Le site : http://www.myspace.com/infectedmalignity


ML