Accueil

Chroniques
 

LOKURAH When the end comes
Thundering records

Formé en 2003 et après une première démo sortie il y a 3 ans déjà, Lokurah débarque sur nos platines avec son premier véritable album « When the end comes ». En provenance de Paris, le groupe vient renforcer une scène métal francilienne en pleine expansion (Draftdown, My Severed Pieces, Onesta, The Arrs, .). Nous avons ici affaire à du métalcore agrémenté de quelques éléments hardcore.

L'artwork est réussi, dans une veine serial killer en manque de chair fraîche. Dès les premières notes, les influences ressortent de manière évidente, les gars ont écouté en boucle Machine Head et Hatebreed. La production est de bonne qualité (petit bémol pour la batterie). A la première écoute, on se dit qu'en live, le pogo et le headbanging doivent être de mise. « The right hand of chaos » est un des morceaux assez représentatifs du style Lokurah, début lent et entraînant et riff qui déboule à toute vitesse, avec une section rythmique qui enfonce le clou, le growl du chanteur achevant le tout, parties moshées, riffs saccadés, une chanson qui donne envie de se bouger tout simplement.

D'autres titres font aussi preuve d'une redoutable efficacité, comme le titre d'ouverture « My Own Death » ou bien l'avant dernier titre « Crash ». On regrettera la présence de quelques morceaux qui n'apportent pas grand-chose à l'édifice et d'une influence par moment trop présente des groupes précités mais il s'agit d'un premier album et le temps saura sans nul doute gommer ces petits défauts.

Lokurah réussit son examen d'entrée avec ce premier opus. Un disque qui prendra je pense une autre dimension en live. Pour les intéressés, ils seront en concert le 13 avril au Klub (Châtelet). « When The end comes », malgré son titre n'est je l'espère qu'un début pour Lokurah.

Le site : http://www.myspace.com/lokurah

ML