Accueil

Chroniques
 

PIN UP WENT DOWN 2 Unlimited
Ascendance Records

Quelle stupide idée de me précipiter sur la promo de «2 Unlimited». J'avais beau savoir (pour en avoir entendu quelques passages en phase de construction) que cet album allait constituer un véritable cauchemar pour tous ceux qui auraient à le transcrire en mots, comme le premier nigaud, je n'ai pu m'empêcher de le réclamer dès son apparition sur la liste des sorties à chroniquer. Que dire de censé sur l'univers musical du duo Alexis Damien / Asphodel ? Rien de ce que je pourrais vous raconter ne vous permettra de vous faire une once d'idée de l'étendue des genres musicaux rencontrés/visités/re-visités/réinventés tout au long de l'album. Stupidement, j'en arrive à la conclusion que Pin Up Went Down est une sorte d'Alice au Pays des Merveilles catapultée dans l'univers de Carnival in Coal (raccourci simpliste dont je ne suis pas trop fier). Vocalement, le cauchemar tourne même au délire… Essayez de vous représenter une sorte de mélange entre Björk, Nina Hagen (premier album, période antérieure à «Unbehagen», c'est-à-dire quand la Berlinoise se comportait comme une chanteuse et non comme une diva névrotique récupérée par l'industrie du disque), Kate Bush…, le tout agrémenté d'un côté Betty Boop aussi improbable que génial… Imaginez tout cela et puis dites-vous que vous êtes toujours très loin de la réalité. Je ne sais si «2 Unlimited» sera un succès commercial mais ce qui est par contre certain c'est qu'il s'agit d'une réussite artistique TOTALE.

Le site : http://www.pinupwentdown.com/ (en construction) + http://www.myspace.com/pinupwentdown

Jordy