Accueil

Chroniques

 

 

 

 

 

 

 

 





Design : essgraphics

 

REQUIEM LAUS The Eternal Plague
666 production

Groupe de black death portugais originaire de Madère, Requiem Laus fut formé en 1992 sous le nom de « Requiem » en hommage à Mozart, la particule « Laus » fut rajoutée en 1994 pour des raisons pratiques, plusieurs autres groupes portant déjà le même nom.

Là je me dis, quand même, comment se fait-il que je n'ai jamais entendu parler de ce groupe plus tôt ? Hé bien c'est qu'après 16 ans d'existence et plusieurs démos, c'est maintenant qu'ils sortent enfin leur premier album, « The Eternal Plague », sur le petit label monégasque 666 production !

Douze morceaux dont deux parties instrumentales à la guitare acoustique (« Ad Vitam » et « Mors »), sortes de ballades qui m'ont plutôt ennuyées et qui n'apportent rien à l'album. Les autres morceaux m'ont, en revanche, beaucoup plu et offrent une grande diversité.

Requiem Laus n'est pas sans rappeler ses compatriotes Moonspell mais il possède son propre style, difficile de le rapprocher d'autres groupes ou de le catégoriser, entre death mélodique et black. Voix death, passages black ultra rapides, ligne mélodique très présente. Le morceau « Perception » démarre par un extrait, très court mais emblématique, du requiem en ré mineur de Mozart, des fois qu'on aurait oublié qui est leur inspirateur. « Hatred Guilt » offre des accents orientalisants qu'affectionnent les groupes européens du sud.

Requiem Laus parvient à réaliser un subtil dosage entre brutalité et expressivité et c'est ce qui fait son intérêt car on ne peut pas dire que le côté technique soit bien maîtrisé, que ce soit à la guitare ou à la batterie. Par ailleurs, l'enregistrement et le mixage ont été faits au studio suédois Underground et on aurait pu s'attendre à un meilleur son.

« The Eternal Plague » reste un album très agréable à écouter, Requiem gagnerait à être plus connu.

Le site : http://www.requiem-laus.com + http://www.myspace.com/requiemlaus

Maelström