Accueil

Chroniques

 

 

 

 

 

 

 

 





Design : essgraphics

 

SCAR SYMMETRY Holographic universe
Nuclear blast

“Mieux vaut tard que jamais”. Je me sens coupable. Coupable parfois de passer à côté de groupe dont le talent est énorme, tout ça faute de temps ou de flemmardise aiguë. Et dieu sait qu'on m'en avait parlé de Scar Symmetry. Bon nombre de compliments m'avaient été adressés par moult crinières et surtout par mon fidèle, et toujours de bons conseils, ML. Il était donc temps de rattraper le temps perdu et de jeter une oreille sur ce groupe « Made in Sweden » et qui en est aujourd'hui à son troisième opus. Pardonnez-moi pauvre pécheur.

Pour ne pas passer à côté de l'album et le comprendre du mieux possible, je me suis octroyer une piqûre de rappel avec leur précédent bijou « Pitch Black Progress ». Qui dit Suède, dit que l'on va, une fois encore, tomber sur un prototype d'album bien huilé. Une belle machine de guerre prête à tout dévaster, où la production sera aussi carrée qu'un Rubik's cube. Chez Scar Symmetry, on pratique un death mélodique progressif, non novateur certes, mais d'une qualité qui fait bon nombre d'envieux. Le niveau technique et les compos sont de qualité, et il n'y a rien à dire sur les guitares, dont les riffs s'enchaînent sans lassitude. Pour ce qui est des parties progressives, et pourtant je ne suis pas fan du genre, tout passe comme par magie. Tout se fond tellement simplement l'un dans l'autre que cela en devient limite intriguant. La où le groupe prend le plus de risque, c'est au niveau du chant. Entre grosse voix death qui tache et chant clair votre cœur balance ? Vous pensez que les deux ne sont pas compatibles et vous vous êtes déjà cassé la tête sur d'autres armadas suédoises avant (Soilwork)? Même si vous êtes allergique à tout ça, il est de votre devoir de jeter une oreille ici. Le nombre de parties en chant clair a considérablement progressé depuis leur prédécesseur, mais pour ma part, et à ma grande surprise, je m'en réjoui plutôt. On navigue même du côté pop/fm. Je le dis et n'est pas honte de l'avouer, mais tout ça est génial. J'ai enfin trouvé le groupe de death progressif qui me fait « kiffer », comme quoi tout arrive un jour. Pour ne rien gâcher à la fête, vous en aurez pour votre pognon. Une heure de grande musique « IKEA » que l'on peut se repasser en boucle. Avant de découvrir toutes les subtilités de ce « Holographic universe », l'été sera passé.

Comme on dit : « tout est bon dans le cochon », et bien là, c'est pareil. Avec des compos variées et riches, un son costaud, des musiciens talentueux et la prise de risque payante, on se retrouve avec un des très bons albums de 2008. Je suis tout jouasse devant cet album de death progressif, comme quoi tout est possible. C'est bon, c'est très bon, c'est même trop bon !

Le site : www.scarsymmetry.com + www.myspace.com/scarsymmetry

Jerem13