Accueil

Chroniques

 

 

 

 

 

 

 

 





Design : essgraphics

 

SEPTIC FLESH Communion
Season of Mist

En ce début de nouveau millénaire, les grecs de SEPTIC FLESH nous dévoilent un visage rassurant : celui d'un combo emprunt d'une insolente maturité et sûr de ses choix en matière d'orientations musicales. Jamais figé en terme de créativité et d'évolutions diverses, ce « Communion » est une suite logique au brutal « Sumerian Daemons » (2003) renouant en son temps avec un métal brutal sophistiqué rappelant quelques fois la grande époque extrême des premiers opus : « Esoptron » (1995) et « Ophidian Wheel » (1997). Certes, l'expérimentation plus « black » dans la veine de « Dimmu Borgir » (même puissance et même type d'arrangement) ont pu en déconcerter plus d'un voire au contraire permettre au groupe de renouer avec son ancien public qui l'avait délaissé pendant la période plus atmosphérique avec l'album « Revolution DNA » (1999).

Pour ma part, ce nouveau souffle salvateur permet au groupe de moderniser son style tout en préservant avec réussite l'agressivité d'antan. Comme ses compatriotes de ROTTING CHRIST, SEPTIC FLESH a réussi le pari osé de s'éloigner du death atmosphérique des premiers albums et aujourd'hui de se le réapproprier tout en préservant son penchant occulte.

« Communion » possède ainsi son lot d'évolutions maîtrisées mais aussi l'empreinte d'un combo reconnaissable dès les premiers riffs : puissance du death (plus que black), chant guttural, mélodies et un sens mélodique propre à la scène grecque. Seule réelle nouveauté, la contribution plus présente (mais pas omniprésente) de l'orchestre philharmonique de Prague qui accompagne magistralement sans alourdir l'univers avant-gardiste des athéniens.

Je suis très impatient de les voir se produire au prochain HELLFEST 2008 pour les juger « live » en compagnie de ROTTING CHRIST. En attendant ce nouvel opus demeure inspiré, mélange de death métal et black aux atmosphères variées, brutales à proposer aux fans rapprochés de BEHEMOTH.

Une œuvre convaincante.

Le site : http://www.myspace.com/septicfleshband + http://www.abstrata.net/sfsite/index.html

Fabior destructor