Accueil

Chroniques
 


STRYPER Live in Puerto rico
Immortal

Etre fan de métal est un grand bonheur pour celui qui a l'esprit ouvert et c'est encore meilleur pour ceux qui ont suivi l'affaire depuis les 80's. Aux antipodes du Black métal (que j'adore) et de ses sujets qui font frêmir le non initié, les annés 80 ont vu naître un contre courant musical appelé White Metal. Courant noble et salvateur si besoin est, dont le théme favori n'est autre que l'expression de l'adoration à "notre" théorique sauveur Jesus Christ . Forcément ce Métal teinté de bonnes et pieuses intentions devient socialement correct et prône l'amour, la reconnaissance divine, la prière et autres subtilités rituelles chrétiennes.

Le chef de file de cette mouvance s'appelle Stryper. Groupe aux albums multiplatine aux U.S.A, les musiciens  y sont brushingués comme des pom pom girls, habillés en jaune et noir et distillent au long d'excellents albums le sain message. Oui vous avez bien lu d'excellents albums. De 83 à 90 le groupe évolue d'opus en opus (dei?) impertubable, s'améliorant toujours et ne déviant jamais de cette ligne directrice pleine de dévotion. le groupe prend soin à chaque compos d'assurer la perenité de cette touche particulière qui fait la caractéristique de son métal incisif où les refrains aux choeurs flamboyants sont rois et les solos à deux guitares remarquables. L'anecdote veut bien raconter que le groupe distribue des bibles au public et termine son show par une prière collective... En 1990 malheureusement, le groupe splitte après un album des plus musclés et aboutis "Against the law" que je vous recommande d'écouter religieusement (facile...).

Le présent album est un live de 2004 regroupant, tel un best of sacré, les titres phares et fédérateurs des albums "The yellow and black attack", "Soldiers under command", "To hell with the devil" , "In God we trust" et enfin "Against the law". Ce live disponible également, ô comble de joie, en Dvd est parfois approximatif dans l'excécution mais ravira les die hard qui se laisseront emporter par ces brulots mélodiques imparables d'authencité.

Notons qu'en 2005 le groupe s'est reformé et a délivré un live du "reunion tour" et un très tres bon album appelé logiquement "reborn" .



STRYPER The Roxx regime demos -1983-
Fifty three five records

Disponible en import voici un petit trésor de document sonore : les démos qui ont permis au groupe de décrocher un deal avec la major Enigma records et de connaitre le succés planétaire. Le groupe s'appele alors Roxx regime mais les bases de son heavy metal percutant sont d'ores et déjà bien présentes et reconnaissables.

"From wrong to right", "Loud 'n clear", "You know what to do", You won't be lonely", Co'mon rock", Honestly" 6 témoignages livrés tels quel, souvent proches de la version studio. Mis à part le titre "My love I 'll always show" qui semble être agréablement une autre chanson à découvrir. Une courte plage audio anecdotique s'appele "Tank" et n'est autre le solo de batterie du frangin Robert Sweet, le solo de trompette sur Honestly est surprenant puisqu'il n'apparait pas sur le cd définitif. Les arrangements sont différents et sont preuve du travail effectué pour l'enregistrement du premier album culte du combo.

Certes, certains jugeront ce témoignage brut de décoffrage et sans artifice un peu dispensable mais ne nous trompons pas de cibles; celui ci s'adresse uniquement aux convertis, aux fans de Stryper et de son univers charismatique. Incontournable et cultissime !

Le site : www.stryper.com

Ess