AMARTIA
" Delicately "

AMARTIA Delicately
Gofannon Records / Pervade

Amartia est un groupe français, venu du ch'nord et donnant dans un prog métal atmosphérique cossu. « Delicately » est leur troisième album. Qui m'offre l'occasion d'affirmer bien haut qu'on produit du très bon, bien de cheu nous. En effet, tout ici respire le professionnalisme et le goût du travail bien fait. L'ensemble est cohérent, harmonieux. Les compositions réussissent ce qui relève parfois de la gageure dans le style progressif : être à la fois intéressantes et abordables. Exécutés de mains de maîtres, les onze titres de l'album, majoritairement doux et posés, confirment l'à-propos du choix de son titre. Cette musique stylée est élégante et marquée par une maîtrise instrumentale qui dégage une impression de fluidité.

Manifestement, les musiciens d'Amartia n'écoutent pas que du trash et ils tentent de synthétiser dans leur écriture des influences variées. Des sonorités jazzy jalonnent ainsi les plages de « Delicately » et lui donnent une couleur légèrement décalée par rapport aux canons métalliques. On peut s'amuser à repérer les références. Par exemple, la sonorité et le rythme de l'intro du dernier morceau ( Rain's end ) rappellent le Mama de Genesis. Une comparaison m'a paru plus évidente que les autres : celle avec Mike Oldfield, dans sa période planante new-age. A la fois compositeur talentueux, (multi)instrumentiste doué et sorcier du son, cet obsessionnel de l'arrangement semble veiller tel un bon génie sur les qualités techniques et l'apparente simplicité de la musique d'Amartia.

Passée une (bonne) première impression, seul le chant de Britta, certes irréprochable question justesse, m'a rapidement lassé. La vocaliste pourtant manifestement douée se cantonnant dans un seul registre « évanescent », confère malheureusement un caractère répétitif aux lignes de chant de « Delicately ». Et l'impression tenace d'écouter la B.O de Daredevilů Un peu de personnalité, que diable ! Cette absence de signature vocale a tendance à lisser encore une musique déjà sage. Elle tend paradoxalement à banaliser des compositions pourtant riches de trouvailles sonores, de solides rythmiques, de jolies mélodies et de soli inspirés.


Restent néanmoins des morceaux vraiment agréables à (ré)écouter, proposant un travail croisé intéressant entre guitares et claviers. Dont un « tube » ( Not a detail ) et un paquet de plages sonores propices à la détente du pavillon et à la relaxation de la cochlée.

En conclusion, bonne prod, bonnes compos, et interprétation top moumoute, voici un disque qui, s'il semblera trop mou-du-genou aux speed métalleux purs et durs, plaira aux progueux tatillons (dont je fais partie). Cette galette équilibrera harmonieusement les discothèques métalliques en leur apportant une touche délicatement (évidemment) ambiant/jazzy.

P.S. Que l'écoute de ce disque ne dispense pas pour autant les pauvres hères encore ignorants de se précipiter découvrir Mike Oldfield !

Le site : www.myspace.com/amartia

Bouteil Bout






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr