Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



ASSAULTER
" Salvation like destruction "

A S S A U L T E R   Salvation like destruction
Pulverised Records

Si l'Australie est le pays des Aborigènes, des kangourous, Koalas et musicalement celle du rock à la AC/DC, AIRBOURNE, ROSE TATOO, ANGELCITY, NOISEWORKS, MIDNIGHT OIL, etc. elle ne m'avait pas habitué à balancer, sans crier gare, une formation Black/Trash exclusivement passéiste, ASSAULTER, tournée vers ce que l'industrie du disque pouvait nous proposer à la fin des années 80, avec un premier album « Salvation like destruction », roots et wild.
Pour être plus clair, si vous mélangez un son brut, sans fioritures et, limite garage, avec un minimum de production et des influences allant de HELLHAMMER, CELTIC FROST, BATHORY, DARKTHRONE pour le côté Black, ainsi que KREATOR, DESTRUCTION pour l'aspect Trash Métal, le résultat vous donnera ASSAULTER.
Donc, ici, pas de place pour de la grosse prod à l'Américaine, mais un retour aux sources du Black Métal. Direction les grands froids nordiques, où l'hommage est ici rendu aux héros qui ont vaillamment combattu les hordes de Rockers permanentés de la fin des eighties, début des nineties. Un son brut de décoffrage et crade, tout droit sorti d'une cave mal sonorisé et où le souffle dégagé par les amplis génère un spectre sonore parasite au rendu général de « Salvation like destruction ».

Donc une quarantaine de minutes de Black Métal very old school, pour ne pas dire primaire, réparti sur 7 titres plutôt correctement écrits, même si l'ensemble va droit à l'essentiel et ne cherche pas la multiplicité des plans techniques et autres breaks tortueux ou blasts épileptiques. Ici le discours est direct et veut garder l'esprit bestial des grands pères du genre. Notons aussi que, même pour ce qui est des solos de guitare, la technique est à la même qu'à l'époque. Maintenant savoir si cette galette fera date dans le milieu musical n'est pas certain et hormis les anciens, dont je fais partie, qui pourront avoir un pincement au cur et se voir renvoyés à grand coup de pied au cul, dans une époque révolue, je ne croix pas que la nouvelle génération puisse y trouver son compte musical.

Un « Salvation like destruction » destiné aux amoureux du Black Métal vieille garde, qui ravira les amateurs du genre et les poussera à redescendre à la cave, pour déterrer les cartons contenant des trésors poussiéreux de 33 tours (Oui, oui, cela a existé mon petit) des gardiens du temple Satanique de la belle époque.

Le site : http://www.myspace.com/burningfront

Dave.

 

 

 

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 




Design : www.essgraphics.fr