Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



CHURCH OF MISERY
" Houses of misery "

C H U R C H   O F   M I S E R Y   H o u s e s   o f   t h e   u n h o l y
Rise Above Records

Les habitants du pays du Soleil Levant sont réputés pour être des adeptes du heavy metal. A fortiori, cet engouement devait provoquer l'éclosion de groupes talentueux. Church Of Misery fait partie de cette génération douée jusqu'au bout des ongles pour cette forme d'expression. Créée en 1995, la formation a mis du temps à s'imposer d'un point de vue international mais transcendera nombre de fanatiques des origines de notre belle musique avec leur premier album « Master of brutality ». Pratiquant un heavy metal old school fortement inspiré des précurseurs du genre, Black Sabbath pour ne citer qu'eux, les quatre asiatiques enrichissent leur discographie d'un 3 ème album avec « Houses of the unholy ». Titre qui d'ailleurs semble à peine inspiré du cinquième opus d'un certain groupe nommé Led Zeppelin.

Comme à leur habitude, Church Of Misery composent leurs chansons autour d'une thématique devenue récurrente : les serial-killers, cannibales et autres pervers ayant marqués l'histoire par leurs crimes ignobles. Ainsi, la pochette de l'album est une photo du procès d'Albert Fish surnommé The Gray Man, dont je n'étalerais pas la biographie, Wikipedia le fait bien mieux que moi. Hormis Monsieur le Cannibale, Adolfo Constanzo, James Huberty, Richard Trenton Chase, Richard Speck et le couple Starkweather Fugate complètent le tableau des criminels « honorés » dans ce 3 ème opus.

Musicalement parlant, le groupe ne change pas une formule qui marche et s'exprime toujours aussi facilement dans le registre doom 70's, s'inspirant pleinement de l'héritage de ces années glorieuses, par le style et le son. L'énergie et la rapidité déployées ne laissent que peu de répit à un auditeur subjugué par cette avalanche sonore qui lui arrive aux oreilles. Les musiciens sont techniquement très bons et le font savoir à travers de multiples contretemps parfaitement ficelés, des structures complexes et des soli à la limite de l'improvisation hendrixienne.

« Houses of the unholy » est un album mené d'une main de maître. Attention tout de même à ne pas stagner dans cette atmosphère criminelle qui risquerait de lasser au bout de 4 albums.

Le Soleil Levant recèle de bijoux de la musique, Church Of Misery en fait partie.

Le site : http://www.myspace.com/churchofserialkiller

Xavier

 

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 




Design : www.essgraphics.fr