Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



CKY
" Carver city "

C K Y   Carver City
Roadrunner Records

Derrière ce drôle de nom, signifiant en toutes lettres « Camp Kill Yourself », se cache un groupe de rock alternatif américain créé à la fin des années 90. Amis skateurs, que ce sigle vous inspire un « déjà-vu » n'est pas impossible, car CKY est aussi le nom d'une série de vidéos de skateboard, produites ni plus ni moins par Bam Margera, le frère du batteur de cette formation, Jess Margera. Ainsi, afin d'exploiter au maximum le filon pour se faire connaître, leur musique sera diffusée dans quelques vidéos de skateboarding mais pas que. Assoiffés de reconnaissance, les quatre artistes peuvent se targuer (ou pas) d'apparaître musicalement dans des longs métrages tels que Jackass : The Movie, ou encore dans des jeux vidéos comme Tony Hawk's Pro Skater 3 ou Resident Evil : Apocalypse. Tout cela est bien beau, mais il s'agit maintenant de savoir si toutes ces apparitions étaient simplement dues à un bon coup de piston ou si le groupe mérite tout cela.
4 ème album de la discographie de CKY, « Carver City » s'ouvre avec « Hellions on parade ». Un premier titre qui commence bien et plait d'entrée par le son old school utilisé. La prise de risque commence dès cet instant avec une succession de changements de rythmes plus ou moins heureux entre couplets et refrains. Le rendu est mitigé et risque de choquer plus d'une oreille, mais cela reste acceptable. Ce genre d'expérimentation ne s'arrêtera pas au premier titre puisque les américains tentent de remettre ça sur « Imaginary threats », et là c'est tout simplement indéfendable. Il n'est pas question ici de tester des variations de rythmes, mais dans la même veine, de tenter des transitions hasardeuses aux contretemps étranges et loin d'être esthétiques.
Pour ce qui est des points négatifs, on peut également reprocher à CKY des structures parfois anarchiques donnant l'impression d'avancer un peu à l'aveuglette dans l'écoute des titres. Les interventions du clavier (au son pourri !) sont fugaces et n'ont parfois aucun rapport avec le reste de la compo, comme si le mec c'était dit, « Tiens allez par là on va appuyer sur deux ou trois touches, ça fera bien ! ».
Malgré tout, l'intégralité de « Carver City » n'est pas à jeter. Des titres comme « Rats at the infirmary » ou « The era of an end » font pencher la balance du bon côté. A noter également l'émergence d'un style intéressant dans leur façon de jouer. De plus en plus, CKY s'éloigne du rock alternatif pur pour employer des sonorités plus heavy, me faisant personnellement penser au géant Def Leppard. C'est une des caractéristiques qui, selon moi, pourrait leur épargner une catastrophe à l'avenir.
Il y a ainsi beaucoup de choses à dire sur ce quatrième album, nombreux sont les reproches que l'on pourrait faire à CKY. Même si certaines idées sont intéressantes, « Carver City » ne restera pas un album incontournable et fera certainement regretter aux adeptes du groupe l'époque des « Volumes 1&2 ». Quoi qu'il en soit, il reste tout de même appréciable et n'écorche pas l'oreille, c'est déjà ça !

Le site : http://www.ckyalliance.com/ + www.myspace.com/cky

Xavier

 

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 




Design : www.essgraphics.fr