Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



DEADLOCK
" Manifesto "

D E A D L O C K  Manifesto
Lifeforce Records

Pour sortir du lot, surprendre est peut-être l'une des solutions les plus efficaces. C'est certainement dans cette optique que le groupe germanique Deadlock a élaboré ce nouvel album, « Manifesto ». Formée en 1997, la formation a trouvé un second souffle avec l'arrivée de la chanteuse et claviériste, Sabine Weniger, pour l'enregistrement du précédent disque, apportant sa touche féminine à un death métal mélodique jusqu'ici relativement conventionnel. L'ambition de Deadlock aurait-elle été galvanisée par cette intégration réussie et donné le goût du risque aux musiciens d'outre-Rhin ? Car clairement, « Manifesto » se veut novateur et surprenant. Sur ce genre de pari, c'est un peu quitte ou double, reste à savoir si Deadlock peut remporter le jackpot avec cet opus… ou le contraire.
Sans attendre, Deadlock officie dans le hors-sujet dès l'introduction de l'album : « The Moribund Choir VS The Trumpets Of Armageddon » brouille les pistes avec une musique bien loin de ce qu'on pouvait espérer du registre revendiqué et développe un son électro/techno de bas étage comme savent si bien le faire nos voisins germains. Sans rapport avec celle-ci, le second titre, « Martyr to science » dévoile les grandes lignes de ce que Deadlock nous proposera musicalement le long de cet album : un son lourd teinté de violence accompagné d'une alternance équitable entre un chant « growl » puissant et un timbre féminin classique.
Jusqu'ici rien de bien exceptionnel, on a affaire à un groupe composé de musiciens doués et techniquement irréprochables. Mais comme souvent, même si certains titres valent le coup (« Slaughter's palace », « Seal slayer », « Dying breed »), l'ensemble reste conventionnel et n'accroche pas suffisamment l'auditeur. Le titre éponyme n'est finalement qu'un interlude sans intérêt et laisse place à deux titres plus calmes clôturant l'album, notamment « Altruism », ballade menée en solo par Sabine Weniger pour ce qui est du chant.
La parade à ce probable manque d'intérêt exploitée par Deadlock réside dans la prise de risque et l'incorporation d'éléments parfois très éloignés du registre exploité. Ainsi, après l'intro façon électro, « Fire at will » propose un solo de saxophone qui ne pourra pas laisser indifférent, même si le thème de la chanson n'est pas exploité dans celui-ci. Le mélange surprend, mais n'est pas forcément apprécié, car peu approfondi, trop succinct et sans rapport.
Le summum est finalement atteint avec « Deathrace », proposant 2 minutes de rap/hip-hop, d'un sample accompagné d'un chant façon « West coast ». L'intérêt d'un tel mélange est loin d'être clair, le lien entre le titre et les samples utilisés étant encore à déterminer. A ce stade, ce n'est même plus une prise de risque, c'est de l'auto-flagellation. Pour ainsi dire, je ne connais personnellement aucun féru de métal appréciant particulièrement ce registre bien différent, et vice-versa.
Le jackpot, ce ne sera certainement pas pour cette fois. La prise de risque est respectable, encore faut-il qu'elle ait un sens. L'originalité sans aucun rapport avec le fond musical tient plus du hors-sujet que du génie. Ceci est d'autant plus dommageable que Deadlock n'est assurément pas un groupe dénué de talent et pourrait s'en tenir à un death mélodique classique sans risques inconsidérés et stériles comme ceux-ci, quitte à revoir leurs objectifs.


Le site : www.xdeadlockx.com + http://www.myspace.com/xdeadlockx

Xavier

 

 

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 




Design : www.essgraphics.fr